croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

PLFSS 2018 : les députés votent la hausse de la CSG

Le budget de la Sécurité sociale pour 2018 est examiné depuis mardi 17 octobre 2017 en Commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale. Parmi les articles adoptés figurent la hausse de la CSG, celle du prix du tabac et une modulation de la taxe sur les sodas en fonction du taux de sucre.

L'examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018 a débuté hier, 17 octobre 2017, en commission des Affaires sociales à l'Assemblée nationale. Plusieurs mesures portées par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, ont déjà été votées.

A commencer par "la pièce maîtresse de ce texte", selon l'expression des Echos  : l'augmentation de 1,7 point de la CSG.

"Cette augmentation du taux normal de la contribution sociale généralisée, utilisée pour financer la protection sociale, doit générer un gain d'un peu plus de 20 milliards d'euros", souligne Le Parisien.

L'objectif, note Le Point est de "compenser la suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés du secteur privé, qui représentent 3,15 % du salaire." Par ce biais, le gouvernement entend redonner aux actifs du privé davantage de pouvoir d'achat.

Dans ce dispositif, expliquent Les Echos, "les retraités seront mis à contribution, à part les plus modestes, qui sont déjà exonérés partiellement ou totalement de CSG et qui ne subiront pas la hausse".

La mesure, précise le quotidien économique, concerne concrètement 7 millions de retraités qui paient actuellement la CSG à taux plein.

"Mais parmi ces 7 millions de retraités, 4,5 millions d'entre eux retrouveront du pouvoir d'achat grâce à la suppression - en trois ans - de la taxe d'habitation"

Au final, conclut Le Figaro, "2,5 millions de retraités y seront de leur poche".

Selon le même journal, les députés ont également voté la nuit dernière une autre mesure, plus sanitaire : une modulation de la "taxe soda" en fonction du taux de sucre des produits, afin de mieux lutter contre l'obésité.

Dans la même lignée, poursuit Le Monde, la hausse progressive du prix du paquet de cigarette a aussi été adoptée. En franchissant plusieurs étapes, il atteindra les 10 euros en 2020.

Quant à "l'extension de l'obligation vaccinale afin de lutter là encore contre des décès et handicaps évitables", la mesure sera prochainement discutée, prévient Le Figaro.

Le gouvernement compte également augmenter de 811 à 900 euros l'allocation adulte handicapé (AAH) d'ici à 2019. L'Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), l'ex-minimum vieillesse, devrait, quant à elle, être revalorisée de 100 euros d'ici à 2020. "Enfin, 6.000 places vont être créées en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)."

A lire aussi dans la presse

 

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)