Obésité des jeunes : la Mutualité fait bouger les collégiens

La Mutualité française a lancé le 12 novembre, au Stade de France, "Bouge... une priorité pour ta santé !". Ce programme vise à promouvoir l’activité physique et sportive auprès des collégiens en classe de 6e et 5e. Objectif : lutter contre la sédentarité et donc l’obésité. Ce programme doit être généralisé dès la rentrée scolaire de 2009.

"Bouge... une priorité pour ta santé !" : c'est le nom du programme de prévention anti-sédentarité lancé par la Mutualité française en partenariat avec l'Union nationale du sport scolaire (UNSS). Sont ciblés les collégiens de 11 à 14 ans des classes de 6e et de 5e : un âge où la baisse d'activité physique est la plus marquée.

Cette action vise à lutter contre l'obésité des pré-ados en les encourageant à pratiquer une activité physique. Des études récentes du ministère de la Santé ont montré que 16% des enfants de CM2 avaient un surpoids modéré et 3,7% étaient obèses.

Le coup d'envoi de "Bouge... une priorité pour ta santé !" a été donné le 12 novembre 2008, au Stade de France, à Saint-Denis, sous l'égide des ministères de l'Education nationale et de la Santé, de la Jeunesse et des Sports. Près de 3.000 enfants, venus de toute la France et de pays de l'Union européenne, sont attendus pour participer à des dizaines d'ateliers : tests de condition physique, informations sur le sport et la santé, découverte de nombreuses disciplines... Les jeunes pourront également rencontrer des sportifs de haut niveau afin de partager leur passion.

Un programme généralisé dès la rentrée 2009/2010

Dans la foulée de cet événement, ce programme va être décliné dans les collèges des régions Ile-de-France, Lorraine, Bourgogne et Franche Comté, avant d'être généralisé à l'ensemble du territoire pour la rentrée scolaire de 2009. Les professeurs d'éducation physique et sportive (EPS) et de science et vie de la terre (SVT) disposeront d'outils permettant d'évaluer la condition physique de leurs élèves tout au long de l'année.

Les enseignants auront accès à du matériel pour les aider à promouvoir l'activité physique et l'éducation à la santé. Des professionnels de la prévention du mouvement mutualiste et des intervenants de l'UNSS pourront également réaliser des séances de formation destinées aux élèves, à leurs parents et aux enseignants sur le thème du sport et de la santé.

A terme, la Mutualité française et ses partenaires souhaitent augmenter le temps consacré par les pré-ados aux activités physiques dans et au dehors de l'école. Aujourd'hui, seuls 11% des filles et 25% des garçons de 11 ans ont une activité conforme aux recommandations internationales, soit une activité physique d'une heure minimum par jour. Encore un effort !

Philippe Rémond

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)