Nicole Maestracci : « Les personnes les plus pauvres sont invisibles »

Les personnes les plus pauvres sont aussi celles qui accèdent le moins aux soins. Pour Nicole Maestracci, ancienne présidente de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars), notre système de santé n'est pas "adapté à la prise en charge des plus démunis".