croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Nicolas Dupont-Aignan : taxer les revenus du capital

Financement

Le candidat de "Debout la République" entend "refinancer" la protection sociale et l’assurance maladie "par une politique économique protectionniste". Associée à la relance de l’emploi, celle-ci permettrait, pour Nicolas Dupont-Aignan, d’assurer des recettes de "dix milliards d’euros par an et mettre [ainsi] fin au déficit". Les taxes à l’importation et une mise à contribution plus forte qu’aujourd’hui des revenus du capital participeront au financement. Dans son programme, ce candidat propose aussi l’abrogation de la taxe sur les mutuelles.

Organisation des soins

Pour lutter contre les déserts médicaux et favoriser l’accès aux soins, Nicolas Dupont-Aignan propose la création "d’une maison médicale par canton regroupant médecins et soignants libéraux". Parallèlement, "tous les nouveaux médecins devront assurer un exercice de deux ans dans les territoires les plus démunis". Concernant l’hôpital, ce candidat suggère de redonner une "place à la notion d’équipe médicale et soignante" au sein de la "nouvelle gouvernance hospitalière".

Régulation

Une conférence nationale de santé, réunissant professionnels de santé et usagers, aura pour mission de proposer au Parlement "les réformes nécessaires" pour le système de santé. Concernant la médecine de ville, Nicolas Dupont-Aignan envisage "un relèvement substantiel" des honoraires en contrepartie d’un "engagement durable dans la gestion économique du système de santé et de mesures plus dissuasives envers les dépassements d’honoraires".