croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Menaces sur les aides sociales

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérard Darmanin, remet en cause l'attribution de certaines aides sociales et plaide pour une réforme des dispositifs.

Les aides sociales semblent dans la ligne de mire du ministre de l'Action et des Comptes publics. "Ce qui est certain, c'est qu'il y en a trop", a déclaré Gérald Darmanin, le 29 mai 2018 au micro de RTL, où le ministre a évoqué la possibilité de "revoir le système". Car, selon lui, ces aides "sont parfois contradictoires".

Toutefois, a nuancé le ministre, il convient de faire un distinguo entre deux types de prestations sociales. Certains dispositifs, sont plus "légitimes" que d'autres car ils interviennent pour aider "les gens qui sont cassés par la vie". C'est le cas des allocations handicapés et du minimum vieillesse.

En revanche, rapporte le site de LCI, les aides attribuées entre deux périodes d'activité et qui sont censées favoriser le retour à l'emploi sont trop peu "incitatives" à ses yeux.

Selon lui, ces aides font figure de "trappes à inactivité". C'est sur celles-là que doit porter la réflexion, notent Les Echos.

Particulièrement pointée du doigt : la prime d'activité, dont l'attribution aux personnes modestes engendre une facture trop élevée pour les finances publiques. Six milliards d’euros, d'après les chiffres gouvernementaux, rapporte Le Parisien.

Notre système social "n'a pas réglé la grande pauvreté ni la reprise d'activité", estime le ministre. Aujourd'hui, d'après les chiffres du gouvernement que le coût total de la prime d’activité

Le mode d'attribution de l'aide personnalisée au logement (APL) est également remis en cause. D'après le ministre, poursuit le quotidien, "certaines personnes touchent les APL alors qu'elles ne le méritent pas". D'où sa proposition de leur "contemporanisation". A savoir, calculer ces APL en fonction des revenus les plus actualisés possibles.

"Il faut revoir le système social, sans jamais diminuer les prestations individuelles des gens", a ajouté Gérald Darmanin. "Une équation difficile et à multiples inconnues", jugent Les Echos Peut-être certaines pistes figureront-elles dans le rapport du Comité action publique 2022 (CAP22) qui doit être prochainement remis au gouvernement, prévient 20 minutes. Ce document doit dresser la liste des possibles économies publiques. Pour l'heure, le gouvernement s'est engagé à "faire des choix structurants" sur les aides sociales, sans en préciser davantage.

A lire aussi dans la presse

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)