Médicaments génériques : la qualité plutôt que la marque

Un générique est la copie conforme d'un médicament de marque dont le brevet est tombé dans le domaine public. Il est moins cher, car son prix n'inclut pas l'amortissement des frais de recherche.

Un générique est la copie conforme d'un médicament de marque dont le brevet est tombé dans le domaine public. Il est moins cher, car son prix n'inclut pas l'amortissement des frais de recherche. Il contient la même molécule au même dosage, se présente sous une forme pharmaceutique identique (gélule, comprimé, solution ou suppositoire) et possède exactement les mêmes propriétés que le produit d'origine. Le générique est également soumis aux mêmes circuits de contrôle et de validation avant et après la commercialisation.

Prescription du médecin et substitution par le pharmacien

Le pharmacien est autorisé à délivrer un médicament générique à la place du médicament de marque prescrit sur l'ordonnance, sauf mention contraire du médecin. Bien sûr, il demande également l’avis du patient : certaines personnes âgées, par exemple, se repèrent à la couleur des boîtes de médicament et sont réticentes à changer leurs habitudes.

Cette possibilité, accordée en 1999 au pharmacien, est appelée "droit de substitution". Sur le plan thérapeutique, rien ne change : il s'agit du même traitement, conforme à la prescription du médecin. Le pharmacien, professionnel du médicament, garantit la stricte équivalence entre le médicament générique qu'il propose et le médicament de marque inscrit sur l'ordonnance.

Reconnaître un médicament générique

Le médicament générique porte soit un nom de produit, suivi de la mention "Gé", soit le nom de sa molécule suivi du nom du laboratoire.