croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Médecins : de nouveaux tarifs pour des consultations spécifiques

Deux nouveaux montants d'honoraires entrent en vigueur à compter du 1er novembre 2017. Ils concernent les consultations "complexes" et "très complexes", respectivement tarifées à 46 et 60 euros.

En mai dernier, la consultation chez le médecin généraliste était augmentée de 23 à 25 euros. A compter du mercredi 1er novembre 2017, le tarif d'autres consultations progresseront, conformément à la nouvelle convention entre l'assurance maladie et les syndicats médicaux.

Cette nouvelle hausse concerne les consultations dites "complexes" ou "très complexes", rapporte 20 minutes, soit une trentaine d'actes. Par le terme "complexes", il faut comprendre celles qui, entre autres, relèvent de "forts enjeux de santé publique". Par exemple, la première consultation d'une jeune fille pour sa contraception. Ou bien encore, poursuit Ouest-France, la consultation pour la prévention sexuelle, celle du suivi des nourrissons ainsi que pour la prise en charge et le suivi de l’obésité des enfants de 3 à 12 ans.

Pour ces types de consultations, les honoraires seront désormais fixés à 46 euros. Dans certains cas, indique néanmoins Sud-Ouest, elles "seront majorées de 16 euros pour certaines pathologies comme l’asthme ou une pathologie oculaire grave".

Concernant les consultations "très complexes", le tarif a été fixé à 60 euros. Celles-ci comprennent notamment "l'information sur la mise en place d'un traitement pour un patient nouvellement atteint de cancer, d'une pathologie neurologique grave (maladie d'Alzheimer, Parkinson...) ou encore d'une infection par le VIH", signale Science et avenir.

Selon l'assurance maladie que cite France Info, les deux-tiers des cas concernés par ces nouveaux tarifs sont les affections longue durée (ALD), lesquelles sont prises en charge à 100%.

A lire aussi dans la presse

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)