croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Les médicaments génériques décollent en 2007

En 2007, les ventes de médicaments génériques ont progressé de 22,1% par rapport à 2006, d'après une nouvelle étude de la Mutualité française. Ces médicaments sont préférés aux produits de marque dans huit cas sur dix. Les génériques ont permis une économie de 1,16 milliard d'euros l'année dernière.

Les ventes de médicaments génériques passent à la vitesse supérieure. Elles ont progressé de 22,1% entre 2006 et 2007, selon l'étude "Mémento 2008" de la Mutualité française consacrée aux médicaments. L'année dernière, le marché des génériques a représenté 3,5 milliards d'euros.

Il faut dire que les génériques ont bénéficié d'un coup de pouce. Depuis le 1er janvier 2007, les pharmaciens ont la possibilité de refuser le tiers payant aux personnes qui n’acceptent pas la délivrance de médicaments génériques. C'est le droit de substitution. Dans ce cas, les patients doivent avancer l’argent des médicaments, avant de se faire rembourser par la Sécu.

Ce dispositif a montré son efficacité : les génériques sont préférés aux médicaments de marque dans huit cas sur dix lorsqu'ils sont proposés par les pharmaciens, selon les chiffres de l'assurance maladie publiées en juin 2008.

Ces bons résultats ont permis une économie totale de 1,16 milliard d'euros en 2007. En effet, les génériques présentent l'avantage d'être 30% à 50% moins chers que les marques ! Autant de moyens qui peuvent être consacrés à la prise en charge de nouveaux traitements.

Philippe Rémond

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)