croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Le numérique étend sa toile sur la santé

Priorité santé : telle semble être l'une des nouvelles devises des géants du numérique. Google, Amazon, Facebook ou encore Apple, tous se sont engagés sur cette voie.

Tous s'y mettent peu à peu. Ou plutôt, tous les géants de la technologie numérique s'y sont déjà mis. Les Gafa, comme on surnomme pour leurs initiales les représentants de "la tech" (Google, Amazon, Facebook, Apple), sont en effet déjà partis "à la conquête de la santé", relève Le Figaro, se livrant à une concurrence qui ouvre les voies de l'innovation.

Parmi les premiers à entrer dans cette course figure Google, qui a multiplié ses activités dans tous les sens. Via Verily, sa filiale spécifiquement consacrée à la santé, a développé avec le laboratoire Sanofi une clinique du diabète virtuelle baptisée Onduo, raconte le quotidien. A savoir une application de smartphone qui permet aux malades de collecter et d'analyser les données recueillies par leur lecteur de glycémie ou d'autres capteurs. Le but : interagir à distance avec leurs médecins, nutritionnistes ou autres soignants. Un millier de patients l'utilisent pour l'instant dans trois états américains.

Avant cela, Google s'est penché sur le vieillissement de la population avec Calico (diminutif de "California Life Company"). Cette autre filiale a pour projet ambitieux de rallonger la vie humaine de 20 ans, si ce n'est de 100 ans ou plus. Autre piste numérique explorée avec DeepMind Health : la recherche dans l'intelligence artificielle appliquée au diagnostic des patients.

Toujours grâce à l'intelligence artificielle, mais aussi par l'intermédiaire de "clouds", Microsoft s'est engagé dès l'an dernier dans des recherches visant à favoriser la transformation numérique des hôpitaux. C'est d'ailleurs "la première grande entreprise de cloud à avoir obtenu le mois dernier l'autorisation d'héberger en France des données de santé. Un gage de confiance auprès des hôpitaux, assureurs et mutuelles", note Le Figaro.

Dans cette compétition numérique, Apple n'est évidemment pas en reste, notamment avec sa montre connectée Watch Series 4, qui parvient à réaliser un électrocardiogramme en 30 secondes. En juin dernier, Amazon a pour sa part racheté PillPack, un site internet américain de vente en ligne de médicaments. Tout en recrutant des cadres de la pharmacie et de l'assurance. Le groupe s’est également associé avec la holding de Warren Buffet et une banque pour bâtir "une mutuelle commune".

Tous ces intérêts pour la filière santé ne sont évidemment pas innocents pour les Gafa. En premier lieu, ils leur permettent d'acquérir des données ciblées sur les consommateurs, sur leur pratique quotidienne, de sorte à les commercialiser. Pour ces groupes, la santé est aussi une valeur refuge : elle est notamment "moins soumise aux effets de cycles que d'autres secteurs industriels", explique Vincent Genet, associé du cabinet de conseil Alcimed.

"Entre le vieillissement de la population, la multiplication des maladies chroniques et l'intérêt croissant porté par le grand public à la santé, c'est l'un des secteurs qui bénéficient des sous-jacents les plus porteurs."

A lire aussi dans la presse

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)