La Mutualité française renforce son partenariat avec le Mali

La Mutualité française et la Mutualité malienne ont élaboré le 1er février, à Bamako (Mali), un accord technique de coopération et d’échanges d’expériences. Avec ce nouveau partenariat institutionnel, ces organismes entendent poursuivre leur contribution au développement international du mouvement mutualiste et à la défense de ses valeurs.

La Mutualité française et l’Union technique de la Mutualité malienne (UTM) ont signé le 1er février, à Bamako (Mali), un accord de coopération. Son objectif est de préciser les conditions de mise en oeuvre d’une collaboration déjà ancienne et, ainsi, contribuer au développement international du mouvement mutualiste et de ses actions. Cet accord technique "formalise la collaboration existant depuis dix ans entre la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) et l’UTM", indique ce texte. Dans la foulée, un accord politique redéfinissant ce partenariat devra être signé dans le courant de l’année.

Depuis près de dix ans, la Mutualité française accompagne l’action des mutuelles et unions de mutuelles engagées au Mali. Au total, neuf groupements mutualistes sont impliqués sur le terrain. La Mutualité malienne est, pour sa part, représentée dans six bureaux régionaux apportant un appui technique au développement des mutuelles et assurant la gestion déléguée de l’assurance maladie volontaire (AMV) des mutuelles urbaines.

Droit à la santé dans les pays du Sud

Grâce à cet accord, la Mutualité française s’engage en tant que partenaire de l’UTM à renforcer l’accompagnement des mutuelles et groupements mutualistes intervenant au Mali. Cette nouvelle étape du partenariat avec le Mali a pour vocation le développement d’une nouvelle forme de solidarité mutualiste Nord-Sud, dans le respect de l’autonomie de chaque partenaire. "Cet accord donne à la Mutualité malienne de nouveaux moyens pour qu’elle mène à bien ses actions selon sa propre stratégie", explique Nathalie Chatillon, chargée de mission coopération nationale à la direction des affaires publiques (Dap) de la Mutualité française.

Au-delà, il s’agit de contribuer au renforcement de l’accès aux soins des populations maliennes et, par extension, au droit à la santé dans les pays du Sud. C’est dans cet esprit de développement du mouvement mutualiste au sud que de nouveaux partenariats sont en cours de développement au sein de la Mutualité française, notamment avec la Guinée Conakry et la Mauritanie.

Christophe de La Mure

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)