croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

La Mutualité Française en congrès à Nantes

Le 41e congrès de la Mutualité Française se tient du 11 au 13 juin, à Nantes. Il accueillera notamment le président de la République et la ministre de la Santé. Son but : anticiper les enjeux d’avenir par des orientations stratégiques.

C’est l’heure du grand rendez-vous mutualiste ! La Mutualité Française organise du 11 au 13 juin, à Nantes, son 41e congrès en collaboration avec la Mutualité Française Pays de la Loire. Pour cette édition 2015, environ 2.000 délégués vont axer leurs réflexions autour du thème "Utilité sociale, justice, efficacité : une ambition pour les entreprises mutualistes". Outre de nombreuses personnalités, cet événement accueillera le président de la République, François Hollande, et la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Des débats collectifs

Depuis 1883, date du premier congrès qui s’était tenu à Lyon, ce rassemblement a lieu traditionnellement tous les trois ans, à chaque fois dans une région différente de France. L’objectif est de réunir le mouvement mutualiste pour débattre des enjeux d’avenir qui contribueront à faire évoluer le système de santé et le système de protection sociale.

Il s’agit aussi de faire le point sur la feuille de route tracée lors du précédent congrès. Cette année, les congressistes tireront les leçons des engagements pris à Nice par les pouvoirs publics pour rendre la complémentaire santé accessible à tous.

Pour nourrir l’expression démocratique et collective des militants mutualistes, plusieurs tables rondes proposées à Nantes aborderont des pistes de changement : nouveau modèle économique des mutuelles, nouveau rôle dans le système de santé, nouvelle articulation entre l’assurance maladie obligatoire et l’assurance maladie complémentaire, nouvelles relations conventionnelles et de contractualisation avec les médecins, etc.

Un dialogue ouvert

A ces tables rondes, viendront s’ajouter sept forums de discussion et sept ateliers de travail en petits groupes sur des thèmes aussi variés que la diminution du reste à charge pour l’assuré social, l’accompagnement des adhérents mutualistes, les progrès en santé, l’accès aux dispositifs médicaux ou encore les frontières de l’économie sociale et solidaire (ESS).

Pour alimenter leurs réflexions, les mutualistes ont invité de nombreux acteurs du monde de la santé, des experts de la protection sociale, des membres de think tank et des intervenants du secteur associatif à débattre tout au long du congrès. A l’issue des différents travaux, les délégués mutualistes adopteront une résolution générale qui définira les nouvelles orientations stratégiques de la Mutualité Française pour les années à venir.

A voir aussi, la page Evénement consacrée au congrès de Nantes

Les orientations du précédent congrès

Le dernier congrès de la Mutualité Française s’est tenu en octobre 2012, à Nice, sur le thème "L’accès aux soins, quel rôle pour la Mutualité ? Quel rôle pour les mutuelles ?". La résolution votée à cette occasion entendait garantir l’accès à la santé pour tous grâce à un pacte solidaire incluant les pouvoirs publics, les mutuelles et les professionnels de santé.

La Mutualité préconisait notamment de rendre la complémentaire santé accessible à tous, de mieux organiser la médecine autour du parcours de santé du patient tout en développant les soins de premier recours, de nouveaux modes d’exercice de la médecine (collectif, télémédecine) et de nouveaux modes de rémunération.

 

 

Paula Ferreira

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)