Journée nationale de l’audition : les mutualistes se mobilisent

A l’occasion de la 17e Journée nationale de l’audition, qui se déroule ce jeudi 13 mars, les groupements mutualistes proposent sur l’ensemble du territoire des actions de prévention et de sensibilisation sur les risques auditifs.

Ce jeudi 13 mars a lieu la 17e Journée nationale de l’audition, sur le thème "Acouphènes et hyperacousie : quelles solutions ?". Comme chaque année, les groupements mutualistes organisent des actions de sensibilisation et d’information sur les troubles auditifs à destination du grand public, dans les régions et les départements. Panorama des actions menées :

- Expositions, conférences et des cafés débats. Ces manifestations sont proposées par de nombreux groupements mutualistes. A titre d’exemple, les équipes prévention de la Mutualité Française Alsace et les services communication de l’union territoriale ont élaboré un "parcours audition". Il permettra aux patients des centres de santé de découvrir le fonctionnement de l’oreille et les situations qui la mettent en danger à travers une exposition. Ils pourront également bénéficier d’un test auditif puis participer à un café débat animé par un médecin ORL et un audioprothésiste.

En région Poitou-Charentes, le centre régional basse vision et troubles de l’audition ouvre ses portes. Des tables rondes sont organisées autour du thème "Acouphènes et hyperacousie". Les participants pourront ainsi échanger avec des professionnels de santé autour de différents sujets : "Comment mieux vivre avec des acouphènes et de l’hyperacousie ? Existe-t-il des aides pour accompagner les personnes atteintes d’acouphènes ? Les médecines alternatives peuvent-elles aider à soulager ces nuisances ?", indique un communiqué de presse.

- Cafés de l’audition. Certains groupements, à l’instar de la Mutualité Française Normandie, invitent le public à venir rencontrer des médecins ORL et des audioprothésistes. Objectif : échanger sur les troubles auditifs, les appareillages et les remboursements.

- Dépistage. Le réseau Audition mutualiste, qui regroupe près de 350 centres répartis sur l’ensemble du territoire, propose des tests gratuits (non médicaux) de dépistage de l’audition réalisés par des audioprothésistes dans un des nombreux centres partenaires. Ces bilans gratuits seront prolongés jusqu’au 20 mars dans un de ses deux centres mutualistes, à Paris et Cachan.

- Rencontres santé. Pour connaître les différentes Rencontres santé organisées par Priorité santé mutualiste à l’occasion de la Journée nationale de l’audition, cliquer ici.

Et tout au long de l’année… De nombreuses actions sont menées toute l’année pour sensibiliser les plus âgés et les résidents des établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes (Ehpad) à l’importance du dépistage et aux démarches d’appareillage. Ainsi, la Mutualité Française Loire Services de soins et d'accompagnement mutualistes cible les seniors lors de ses campagnes de prévention : "Conserver ses capacités d’audition, par quelque moyen que ce soit, apparaît comme un nouveau levier du bien vieillir." Des bilans auditifs gratuits leur seront proposés jusqu’au 21 mars, ainsi que le réglage et le nettoyage de leur aide auditive s’ils sont déjà appareillés.

« Peace and lobe », « Dose le son » : une prévention innovante

Développés sur tout le territoire, en partenariat avec les unions régionales de la Mutualité Française, et relayé au niveau national par l’association Agi-Son5, les dispositifs "Peace and lobe" et "Dose le son" ont fait leurs preuves en termes de prévention innovante et d’action éducative sur les risques auditifs. Tout au long de l’année, des concerts pédagogiques, ludiques et interactifs, sont organisés à destination des jeunes des écoles, des collèges et des lycées pour les sensibiliser aux dangers de la musique amplifiée (boites de nuit, concerts ou baladeurs), aux troubles auditifs, aux progrès techniques et aux réflexes à adopter pour une meilleure gestion sonore.

De son côté, la Mutualité Française Paca a élaboré un cédérom intitulé "A votre écoute", destiné à sensibiliser les plus jeunes aux risques auditifs. Il contient des témoignages vidéos ainsi que des animations visuelles et s’adresse aux professionnels de santé ainsi qu’aux animateurs souhaitant aborder le thème des risques auditifs.

Pour en savoir plus : Agi-Son5

Acouphènes et hyperacousie

Près d’un Français sur 4 souffrent d’acouphènes, c’est-à-dire de bourdonnements dans les oreilles. Ils sont 12,3 millions à les subir de façon intermittente et plus de 3,7 millions de façon permanente. En outre, 40% des personnes atteintes d’acouphènes rencontrent également des problèmes d’hyperacousie, c’est-à-dire qu’ils ont un seuil de tolérance aux bruits anormalement bas.
Sophie Lecerf

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)