croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Jeunes : le Cese consulte les citoyens

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a lancé le 8 janvier 2018 une consultation citoyenne sur l'orientation des jeunes.

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a ouvert le 8 janvier 2018 sa plateforme de consultation participative en ligne. Il s'agit de l'une des nouvelles modalités de travail du Cese, qui entend ainsi se rapprocher des citoyens en sollicitant leur avis sur certains de ses thèmes de travail.

La première consultation à laquelle les internautes sont invités à participer est intitulée "Orientation des jeunes : quelles solutions ?". Elle prendra fin le 23 février 2018. Elle "viendra nourrir le projet d'avis "L'orientation des jeunes" qui sera soumis au vote de l'assemblée plénière du Cese le 11 avril prochain", indique cette institution dans un communiqué.

Six thématiques ont été retenues pour cette consultation : comment l'offre de formation peut-elle permettre un réel choix d'orientation ? Comment éviter que les stéréotypes de sexe ne conditionnent les choix d'orientation ? Comment mieux accompagner les jeunes dans leur parcours ? Comment réduire le stress suscité par l'orientation ? Comment faciliter l'insertion professionnelle des jeunes ? Comment décider vraiment de son orientation et ne pas la subir ?

Interface entre le politique et le citoyen

Le Cese espère obtenir des avis d’élèves, de professeurs, de parents, mais aussi d'entreprises. En parallèle de la consultation participative en ligne, il compte organiser des ateliers-relais avec des citoyens sur la même thématique. En outre, il s'engage à reprendre dans son texte quatre propositions des citoyens faisant l'objet d'un diagnostic partagé avec les membres du Cese.

Par ailleurs, ces derniers devront répondre aux 30 propositions les plus souvent formulées par les citoyens qui n'auront pas été reprises dans le projet d’avis. "Le Cese a une mission d'interface entre le politique et le citoyen', résume Albert Ritzenthaler, du groupe CFDT du Cese, qui souhaite 'que la plateforme soit le plus sollicitée possible".

Pour participer à cette consultation :

https://participez.lecese.fr/
Anne Baudeneau

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)