croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Jean-Marie Le Pen : étatiser la « Sécu »

Election présidentielle 2007 : le programme du candidat Jean-Marie Le Pen (FN) en matière de santé et protection sociale.

Dans son programme, le candidat du Front national (FN) propose une "harmonisation" des branches maladie et vieillesse regroupant à chaque fois "les différents régimes de base en un seul régime national, géré directement par l'Etat et sous contrôle du Parlement". Dans le même esprit, Jean-Marie Le Pen suggère une "séparation stricte" de la gestion des branches de la protection sociale (maladie, retraite, famille et chômage). Autre mesure : majorer de 35% les cotisations patronales "maladie" et "chômage" pour les "travailleurs étrangers légalement présents en France".

Concernant le financement de l'assurance maladie, le président du FN défend l'idée d'une "TVA sociale allégée", comme il l'explique dans Le Panorama du médecin du 19 janvier. Pour lui, la "Sécu" n'a pas vocation à couvrir l'ensemble des risques. Jean-Marie Le Pen déclare vouloir "confier au privé le “petit risque” ou les risques qui peuvent faire l'objet d’un recours contre tiers".

Dans son programme, ce candidat aborde aussi la question du handicap. Pour "faire face au manque évident de centres d'accueil pour les enfants handicapés", Jean-Marie Le Pen propose d'en créer "dans chaque région". En matière de santé publique, il se fixe comme priorité la lutte contre les infections nosocomiales, les risques agroalimentaires et le sida.