croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Jean-Marc Ayrault, nouveau Premier ministre

Jean-Marc Ayrault a été nommé le mardi 15 mai Premier ministre de François Hollande.

Président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, député-maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault a été nommé le mardi 15 mai Premier ministre de François Hollande.

Jean-Marc Ayrault a été nommé le mardi 15 mai Premier ministre par le président de la République, François Hollande. Né en 1950 à Maulévrier (Maine-et-Loire), Jean-Marc Ayrault s’oriente dans un premier temps vers la car­rière d’enseignant puisqu’il sera professeur d’allemand de 1973 à 1986. Parallèlement à cette carrière, il s’engage sur le terrain de la politique locale. Il est élu maire de Saint-Herblain (Loire-Atlantique), petite commune voisine de Nantes, en 1977, mandat qu’il conservera jusqu’en 1989. Au cours de cette même période, il devient conseiller général de Loire-Atlantique de 1976 à 1982.

En 1986, il renforce son ancrage local après son élection à l’Assemblée nationale et trois ans plus tard, il est élu maire de Nantes. Les électeurs renouvelleront le mandat de ce député-maire jusqu’à ce jour. Entre 1995 et 1997, il préside l’Association des maires de grandes villes de France, une structure qui réunit 96 villes et groupements intercommunaux de plus de 100 000 habitants. A l’Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault devient, président du groupe socialiste, en 1997, année où Lionel Jospin est nommé Premier ministre de Jacques Chirac pour cinq ans de cohabitation. Il est aussi secrétaire du groupe d’amitié parlementaire avec l’Allemagne.

Concertation avec les partenaires sociaux

Jean-Marc Ayrault a construit avec son groupe parlementaire les positions du Parti socialiste, qui ont été, pour une bonne part, à la base du programme du candidat François Hollande. Il est notamment favorable à une social-démocratisation de la société, une conception de la politique qui privilégie la concertation avec les partenaires sociaux pour la mise en place de réformes sociales.

En tant que député, il est l’auteur de très nombreuses propositions de loi, tant sur l’Europe que les transactions financières, l’énergie, le logement ou en­core le droit à finir sa vie dans la dignité. Pendant la campagne présidentielle, cet homme jugé discret était conseiller spécial de François Hollande dont il est un compagnon de route de longue date.

Milène Leroy

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)