Hôpitaux : 8 Français sur 10 satisfaits

Au tour des Français de juger leur hôpital. Après les traditionnels palmarès de performance que nous proposent chaque année les hebdomadaires, nos concitoyens ont été sollicités par deux sondages pour exprimer leur sentiment sur les établissements de santé.

Dans l'ensemble, indique Le Figaro (page 13), ces derniers sont plutôt appréciés puisque 79% en ont une "bonne image" générale. Ainsi, 85% des personnes interrogées dans le cadre d'un sondage réalisé par Odoxa pour Orange et la MNH sont satisfaits de la qualité des soins, un résultat "bien au-dessus de la moyenne européenne (70%)", commente le quotidien. Malgré leur sentiment positif, celles-ci estiment toutefois à 39% que l'Allemagne est le pays européen qui garantit les meilleurs soins.

Quant aux établissements privés, ils jouissent d'une bonne image pour 81% des Français. Ces derniers reprochent en revanche aux hôpitaux publics leur saturation et leur manque de confort. Si les premiers sont plus confortables, c'est qu'ils sont aussi plus coûteux, précise Le Figaro. Pour ce qui est de la qualité des soins, les deux secteurs leur paraissent d'une efficacité égale.

Globalement, souligne le quotidien, "8 patients sur 10 se déclarent satisfaits de leur expérience d'hospitalisation, aussi bien en ce qui concerne leur propre gestion de la relation avec l'établissement hospitalier, public ou privé (84% de satisfaits) que pour la permanence de la relation entre leur médecin traitant et l'hôpital dans le cadre de leur hospitalisation (85% de satisfaits)".

Sur ce point, l'autre sondage, réalisé pour L'Express du 24 juin 2016, est plus nuancé.

L'institut BVA a en effet demandé à des Français opérés les douze derniers mois d'exprimer leur sentiment sur leur expérience de patients : 84% d'entre eux se sont sentis anxieux, et 13% se sont même déclarés "très angoissés". Et sur ces 84% d'angoissés, un quart seulement considère que la prise en charge de leur trouble a été bien prise en compte par l'établissement.

Parmi les principales critiques : la qualité de la nourriture, de l'hôtellerie ou l'impact financier de l'opération. En somme, observe le magazine, "l'hôpital soigne, mais ne prend pas soin".

De fait, l'enthousiasme qui se dégage du sondage de Figaro est à relativiser. Et c'est justement ce qu'ont fait les sondeurs, puisqu'ils se sont interrogés sur le revers possible de cette "médaille". Cette satisfaction générale pour les établissements de santé cache en effet peut-être "une peur diffuse en cas de réforme du système". La création des groupements hospitaliers de territoire (GHT), notamment, prévue dans la loi Santé, n'est pas encore familière. Comme si les sondés ménageaient leurs hôpitaux de crainte de les voir se métamorphoser un jour.

A lire aussi dans la presse

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)