croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Hôpital : réforme d’envergure à l’automne

La réforme de l'hôpital, dont l'annonce était attendue cet été, sera présentée début septembre, annonce la ministre de la Santé.

Entre un déplacement mardi à Olivet (Loiret) pour l'installation du Comité de surveillance de la réforme de la protection sociale des travailleurs indépendants et les questions d'actualité au Parlement, mais aussi le dossier des retraites, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, s'engage sur un calendrier de réforme du système de santé particulièrement serré.

"Elle le sait, cette réforme est terriblement attendue", souligne Libération. En avril, Emmanuel Macron avait annoncé une grande réforme de l'hôpital, "fin mai, début juin", rappelle le quotidien. Cette réforme, "particulièrement ambitieuse", sera finalement "présentée au tout début du mois de septembre", promet Agnès Buzyn.

Tous les domaines seront abordés, précise-t-elle, "pas seulement celui de l'hôpital, mais aussi par exemple les liens ville-hôpital". "Ce n'est donc pas une réforme de l'hôpital, il s'agit d'une réforme beaucoup plus large et plus complexe", assure la ministre, soulignant qu'elle "vise le long terme, par une transformation en profondeur de notre système".

Où en êtes-vous aujourd'hui ? interroge Libération. "Après le constat, les groupes de travail commencent à nous rendre leurs rapports, nous avons élaboré un projet que nous allons maintenant discuter avec les différents acteurs du système, répond la ministre de la Santé. Pour arriver en septembre à la présentation d'un projet de grande ampleur à la hauteur des défis."

La réforme "prendra en compte cinq leviers : la qualité et la pertinence des soins, les modes de financement et de régulation, le virage numérique, la formation et la qualité de vie au travail des professionnels de santé, et enfin l'organisation territoriale des soins".

Les systèmes de santé de tous les pays "sont touchés par le vieillissement, les maladies chroniques. Cette réforme doit permettre à notre système d'y répondre", ajoute-t-elle.

Agnès Buzyn assure qu'elle "pense aussi à tous les professionnels de santé très engagés : qu'on les entende et que l'on agisse pour améliorer leurs conditions d'existence". La réforme de l'hôpital, plusieurs fois repoussée, crée une "attente énorme" chez les professionnels.

"Ce qui nous inquiéterait, c'est ce que ce plan ne soit constitué que de demi-mesures, et qu'il ne s'intéresse qu'à l'hôpital et non au système de santé, car c'est tout l'ensemble qui est à retisser", estime Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF), dans Libération. "La ministre s'est montrée lucide sur les défis, courageuse dans le constat (…). Agnès Buzyn a mis la barre très haut", juge-t-il.

A lire aussi dans la presse

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)