Gastro-entérite : l’épidémie arrive pour les fêtes

Le seuil épidémique de gastro-entérite a été franchi le 17 décembre dernier. Pour les autorités sanitaires, l'épidémie risque de s'installer durablement dans les quinze premiers jours de janvier. L'an dernier, 2,5 millions de personnes ont été touchées par la gastro-entérite.

L'épidémie de gastro-entérite s'invite aux fêtes de fin d'année. Dans la semaine du 11 au 17 décembre dernier, le seuil épidémique a été franchi, a indiqué l'Institut national de veille sanitaire (InVS). Les médecins généralistes du réseau Sentinelles, chargés de surveiller cette épidémie, ont en effet enregistré 282 cas pour 100.000 habitants, alors que le seuil épidémique est de 275 cas pour 100.000 habitants. Le nombre de cas est repassé sous ce seuil le 24 décembre dernier. Pour l'InVS, cette baisse pourrait s'expliquer par la période de congés scolaires. Mais il faut cependant s'attendre au retour de "l'activité épidémique dans les quinze premiers jours de janvier".

L'hiver 2005-2006 a été marqué par l'une des trois plus fortes épidémies de gastro-entérite enregistrée depuis les quinze dernières années. Plus de 2,5 millions de personnes ont été atteintes.

Pour éviter la gastro, lavez-vous les mains !

Les mains constituent le vecteur principal de la transmission de la gastro-entérite virale. La prévention passe donc par une hygiène rigoureuse : lavage des mains au savon avant chaque repas et après chaque passage aux toilettes, brossage des ongles.
Cependant, l'hygiène seule ne peut pas empêcher la contagion, en raison de la transmission rapide du virus de personne à personne. Si le mal est fait, la meilleure prévention des complications de la diarrhée est la réhydratation précoce à l'aide de solutés de réhydratation orale (SRO), notamment chez les nourrissons et les personnes âgées. A défaut, il faut boire beaucoup d'eau et ne pas hésiter à consulter son médecin traitant. Enfin, beaucoup de repos, une alimentation à base de riz et sans laitage viendront à bout de ce mal hivernal.