croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

François Bayrou : régionaliser la santé

Election présidentielle 2007 : le programme du candidat François Bayrou (Modem) en matière de santé et protection sociale.

Assurance maladie

Financement. L'augmentation des recettes "pour financer des dépenses médicalement maîtrisées" sera "inévitable", a estimé François Bayrou dans une interview(1) accordée le 12 mars à Panorama du médecin. Le candidat de l'UDF est favorable à un "financement mixte reposant sur la CSG, les cotisations (en baisse) et l'instauration d'une TVA sociale".

Opposé à la franchise préconisée par le candidat de l'UMP (lire page 8), François Bayrou réclame "le remplacement de la CMU par une aide personnalisée à la santé inversement proportionnelle au revenu, comme l'APL, pour financer la complémentaire de son choix". Cette solution a le mérite de supprimer "l'effet de seuil", explique-t-il. Le candidat se dit également favorable à l'introduction d'un bonus remboursable sur la cotisation à sa mutuelle en fonction de la consommation de soins.

Organisation des soins. François Bayrou propose dans son livre Projet d'espoir, paru en mars aux éditions Plon, de "changer d'approche dans la gestion de la santé" en se fondant sur la "régionalisation et la démocratisation, au moins à titre expérimental sur deux ou trois régions". Il suggère la création de conseils régionaux de la santé où se retrouveraient "tous les acteurs de la santé". Cette structure devrait notamment piloter l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam), qui deviendrait régionalisé.

Soins de ville. Pour lutter contre la désertification médicale, ce candidat recommande la création de "maisons cantonales de santé" regroupant des médecins, infirmières, kinésithérapeutes et dentistes.

Hôpital. François Bayrou souhaite une organisation axée autour de trois niveaux : régional, départemental et local. Dans ce schéma, les spécialités les plus pointues se trouveraient dans les établissements régionaux. Les hôpitaux de proximité garderaient un "rôle important", à condition "de s'adapter" en permettant, par exemple, la prise en charge de patients en fin de vie.

Dépendance

François Bayrou explique sur son site Internet vouloir en finir avec la "solitude des personnes âgées". Pour encourager à la solidarité, il propose deux mesures : un service civil de six mois pour tous les jeunes et la possibilité pour les bénéficiaires de minima sociaux d'exercer une "activité au profit de la collectivité". Le candidat de l'UDF veut également lancer "une grande politique de prévention de la dépendance". Dans ce cadre, il souhaite la création d'un contrat "prévention dépendance", signé entre le patient et son médecin traitant avec le partenariat de l'assurance maladie.

Retraite

Dans Projet d'espoir, le président de l'UDF défend l'idée d'une réforme "équitable, durable et soutenable", prenant en compte la pénibilité du travail et l'ensemble des régimes. Principale proposition : la mise en place d'un système de retraite par points. "Chacun pourra ainsi choisir l'âge de son départ à la retraite en fonction du niveau de sa pension", justifie-t-il.

Santé publique

Lors d'un meeting tenu à Metz, le 27 février, François Bayrou a proposé la création d'une autorité scientifique et indépendante. Elle pourra notamment saisir le gouvernement sur des questions de santé publique ou d'environnement.