croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Environnement : comment réduire les risques pour la santé ?

Un débat organisé le 28 septembre 2017 lors de l'événement Place de la Santé, à Nancy, sur la santé environnementale a permis d'identifier des leviers d'action.

Comment se protéger des risques pour la santé liés à l'alimentation et à l'air intérieur ? Plus globalement, quels sont les leviers d'action, tant au niveau individuel que collectif, pour assainir notre environnement et assurer un développement durable ?

Complexes, ces questions appellent des réponses qui vont du local au global, comme l'a montré un débat organisé le 28 septembre 2017, à Nancy, dans le cadre d'une manifestation Place de la Santé sur le thème de la santé environnementale.

Opter pour une alimentation équilibrée, à forte valeur nutritionnelle, se heurte le plus souvent à la capacité du porte-monnaie. Pour autant, Nathalie Kerhoas, directrice de l'association "Bleu blanc cœur" évalue à "7 euros par mois", la somme supplémentaire qu'il conviendrait d'ajouter à ses dépenses notamment pour respecter les grands principes du Programme national nutrition santé (PNNS).

Par ailleurs, des circuits courts sont de plus en plus plébiscités par les consommateurs. "Nous avons une réelle pression citoyenne en la matière", reconnait Valérie Jurin, adjointe au maire de Nancy, et vice-présidente du Réseau français des villes-santé de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Moins de médicaments

Pour sensibiliser dès le plus jeune âge au "bien-manger", l'agence régionale de santé (ARS) Grand-Est mène des actions dans des collèges et des lycées de la région afin de promouvoir "le plaisir de la cantine" où sont proposés des repas équilibrés, indique Muriel Vidalenc, directrice générale déléguée de l'ARS.

Autre facteur de risque : l'air intérieur, porteur potentiel de substances nuisibles pour la santé. Depuis 2009, la Mutualité Française Bourgogne-Franche-Comté propose à des personnes souffrant d'allergies respiratoires, sur prescription médicale, les services d'une conseillère médicale en environnement intérieur (CMEI), a expliqué Guillaume Gardin, son directeur général.

Cette spécialiste réalise un audit du domicile des "patients" afin de détecter les sources de pollution et d'allergènes, à l'origine des pathologies respiratoires. "Les évaluations montrent une baisse de la consommation médicamenteuse, comme les anti-asthmatiques", a-t-il fait valoir.

Filière bio : emploi et respect de l'environnement

Agir, c'est aussi agir politiquement. Ainsi, Audrey Pulvar, présidente de la Fondation pour la nature et l'homme, appelle les pouvoirs publics à "aider le bio, une filière plus respectueuse de l'environnement", qui, entre autres, "génère deux à trois fois plus d'emplois que les filières traditionnelles". Elle plaide également pour qu'un système de subventions favorise l'exportation de produits français "à haute valeur ajoutée" sur le plan de la qualité.

Pour Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol), il convient de concilier l'évolution des besoins alimentaires avec le respect de l'environnement, au regard des projections démographiques. La population mondiale est actuellement de 7,6 milliards d'individus. Selon l'ONU, elle devrait passer à 9,8 milliards en 2030 et à 11,2 milliards en 2100. "Pour la France, il est nécessaire de préserver sa capacité d'exportation. Il faut donc produire beaucoup plus, mieux, mais certainement pas moins."

On le voit : les enjeux liés à la santé environnementale interrogent nos comportements individuels et nos politiques que ce soit en matière agricole, de transports ou énergétique. C'est dire si la tâche est d'envergure, mais elle est urgente !

En savoir +

  • Site Internet de Bleu blanc cœur.
  • Site Internet du Réseau français des villes-santé de l'Organisation mondiale de la santé.
  • Site Internet de la Fondation pour la nature et l'homme.
  • Cliquer ici pour tout savoir sur l'événement Place de la Santé.
Jean-Michel Molins

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)