croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Données de santé : les Français prêts au partage

Plus de huit Français sur dix se disent prêts à partager leurs données de santé, pour faire avancer la médecine et la recherche médicale, selon un sondage Odoxa.

"Alors que les bracelets-podomètres, les tensiomètres, les balances connectées se diffusent auprès du public, les Français se montrent ouverts à l'idée d'un partage des données collectées par eux et par les professionnels de santé", soulignent Les Echos.

Le quotidien économique se base sur un sondage publié hier et réalisé par Odoxa pour le Health Care Data Institute, un think tank international consacré au big data en santé. Il en ressort que 83% de nos concitoyens accepteraient de partager leurs données de santé si cela répondait à certains objectifs comme l'amélioration des diagnostics et des traitements médicaux (53%), ou encore la progression de la recherche médicale (51%).

Par ailleurs, moins de la moitié des Français (46%) veulent bien faire cet effort pour améliorer la coordination des prises en charge. Un tiers seulement y consentirait pour évaluer la performance et donc améliorer la qualité, rapportent Les Echos.

Autre résultat : 14% des personnes interrogées accepteraient de transmettre leurs données au-delà de leurs praticiens traitant. Les Français se méfient de l'utilisation qui pourrait être faite de leurs informations personnelles. Ainsi, 52% des sondés les partageraient à condition de savoir à quelles fins elles sont utilisées, 51% à condition de savoir exactement à qui elles sont transmises. Seules 12% des personnes interrogées sont fermement opposées à toute utilisation de leurs données médicales.

Enfin, les deux-tiers de nos concitoyens font confiance aux institutions françaises pour mettre en place les conditions nécessaires à la protection de leurs données, "mais seuls 10% en sont persuadés", note le quotidien économique.

A lire aussi dans la presse

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)