croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Complémentaire santé : la proposition d’Arnaud Montebourg

Candidat à la primaire de la gauche, Arnaud Montebourg propose "une mutuelle à prix modéré" dans un entretien au Parisien. Une proposition qui s'apparenterait à une extension de la CMU-C.

Arnaud Montebourg, un des sept candidats à la primaire de la gauche, détaille son projet dans un long entretien publié sur le site du Parisien.

Que proposez-vous pour une meilleure prise en charge des frais de santé ?, l'interroge Le Parisien. "Une mutuelle coûte cher, jusqu'à 1.000 euros par mois pour une famille avec deux enfants, estime Arnaud Montebourg. Beaucoup ne peuvent pas se la payer. Or, tous les Français doivent avoir une protection sociale."

Arnaud Montebourg propose l'instauration d'une "mutuelle à prix modéré, qu'organiserait la Sécurité sociale elle-même". Selon lui, "les frais de gestion seraient moindres que ceux actuels des mutuelles et cela améliorerait la protection sociale". Notons que la mutuelle à prix modéré existe déjà : il s'agit de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), laquelle est financée quasi exclusivement par les organismes complémentaires d'assurance maladie (Ocam), et non par la solidarité nationale.

En matière de santé publique, il se prononce en faveur de la dépénalisation du cannabis. Dans un autre registre, le candidat à la primaire de la gauche veut "généraliser les maisons de santé, en soutenant les collectivités locales qui souhaitent en ouvrir, que ce soit avec des médecins libéraux ou salariés", comme il l'explique sur son site.

Sur le plan social, l'ancien ministre de l'Economie vise le plein-emploi, comme il l'indique dans Le Parisien. Pour cela, il mise sur des "plans de relance", dont un de 30 milliards d'euros sur les trois premières années du quinquennat. Sur le plan institutionnel, il propose "de réduire de moitié le nombre de parlementaires et d'instaurer l'élection d'une fraction de l'Assemblée nationale à la proportionnelle".

"Mon projet se situe au cœur des différentes gauches, la gauche sociale, la gauche du travail – je suis favorable à l'abrogation de la loi El Khomri – la gauche des valeurs, la défense des libertés publiques, de la laïcité", explique dans Le Parisien l'ex-ministre de l'Economie, qui se dit aussi "favorable à la gauche entrepreneuriale". "J'ai dit que mon projet était socialiste mais pas seulement. Il est aussi d'inspiration gaulliste, écologique, républicaine", assure Arnaud Montebourg.

A lire aussi dans la presse

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)