croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Ce qu’attendent les Français de leur mutuelle

Comment les Français perçoivent-ils les mutuelles ? Jérôme Jaffré, directeur du Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique (Cecop), invite les congressistes à réfléchir sur le nouveau sens du mutualisme.

Accès aux soins : les résultats de l’enquête

La question de l’accès aux soins pour tous est considérée par les Français comme le chantier prioritaire en matière de santé. C’est ce que montre l’enquête du Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique (Cecop) réalisée à l’occasion du congrès.

"Avez-vous renoncé ou retardé des soins au cours des deux dernières années plus souvent qu’auparavant ?" A cette question, 20% de nos concitoyens répondent par l’affirmative. Fait notable : si ce résultat concerne au premier chef les chômeurs (47%), il touche également les salariés (23%) et les personnes travaillant à leur compte (12%).

L’analyse de Jérôme Jaffré

"L’existence d’une couverture complémentaire est évidemment un élément décisif dans la possibilité effective d’accéder aux soins. On voit que, en temps de crise et de chômage élevé, la question du maintien de la couverture devient centrale, en particulier chez les jeunes. Pour preuve, parmi les propositions les plus urgentes à adopter, le maintien de la mutuelle en cas de perte d’emploi, de séparation dans le couple ou de départ à la retraite est cité en deuxième position par 43% des Français et 45% des 18-34 ans."

Image des mutuelles : les résultats de l’enquête

Les mutuelles disposent toujours d’une très bonne image dans l’opinion publique : 84% des Français pensent qu’elles sont bien gérées (contre 80% en 2009), mais aussi qu’elles agissent dans l’intérêt des assurés (79%). Malgré une progression de l’image des assureurs et de l’assurance maladie obligatoire, le différentiel reste fort : seuls 39% des sondés pensent que les assureurs agissent dans l’intérêt des assurés.

L’analyse de Jérôme Jaffré

"Cette image toujours très positive des mutuelles ne doit pas occulter la très forte progression de la confiance du public à l’égard des compagnies d’assurances. Celle-ci progresse en effet de 18 points depuis 2009, et ce auprès de toutes les catégories sociales ! Attention aussi à l’écart entre ceux qui perçoivent les différences entre les mutuelles et les assurances (51%) et ceux qui trouvent qu’il n’y en a pas (42%) : le différentiel n’est plus que de 9 points, contre 22 points en 2009. Il y a là un terrain de réflexion à ne pas négliger."

Attentes des adhérents : les résultats de l’enquête

L’attente principale vis-à-vis des mutuelles est aujourd’hui la rapidité des remboursements (pour 51% des sondés), avant même le niveau des prises en charge. Cette attente est plus marquée qu’en 2009 (+9points). Plus globalement, nos concitoyens exigent avant tout d’un système de santé qu’il offre le meilleur taux de remboursement (57%). Effet collatéral de cette logique utilitaire qui se renforce : les valeurs mutualistes – comme la solidarité, l’aide aux plus démunis ou la non sélection des risques – se retrouvent aux dernières places. Contrairement aux réponses enregistrées en 2009, la solidarité n’est plus la notion première.

L’analyse de Jérôme Jaffré

"Terrain très glissant pour les mutuelles ! Ce résultat porte en lui-même un risque de fragilisation de vos organismes. On voit bien grandir cette mentalité utilitariste, y compris dans les classes d’âge chez qui on aurait pu penser que la solidarité allait de soi, comme les 50-64 ans.

Face à cette nouvelle vision, il est clair que le grand discours solidariste n’est plus suffisant. Enjeu pour les mutuelles : comment se démarquer sans renier leurs valeurs ? Travailler sur la rapidité des remboursements est clairement un axe intéressant au vu des résultats. Autre piste : réfléchir à la construction d’une stratégie de marque pour que le capital d’image des mutuelles, qui est toujours très fort, s’inscrive davantage dans un univers de référence immédiat pour le public."

Sabine Dreyfus

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)