Cancer : la durée de vie s’améliore

De plus en plus de patients atteints d'un cancer sont toujours en vie cinq ans après le diagnostic. C'est ce que révèle une vaste enquête publiée hier conjointement par l'Institut de veille sanitaire (InVs) et l'Institut national du cancer (Inca). Trois des quatre cancers les plus fréquents (prostate, sein, côlon-rectum) affichent des évolutions de survie à cinq ans "extrêmement significatives" et "positives", se félicite, dans Le Monde (page 9), le directeur général de l'InVs, François Bourdillon.

"Même si ce n'est pas satisfaisant, c'est très encourageant", renchérit, dans Le Parisien/Aujourd'hui (page 2), le Dr Jérôme Viguier, directeur du pôle de santé publique de l'Inca. Si le cancer du sein fait partie des tumeurs de bon pronostic, il reste, du fait de sa fréquence, la première cause de décès par cancer chez la femme.

Selon le rapport, la survie à cinq ans est passée de 72% pour les cancers de la prostate diagnostiqués au début des années 1990, alors qu'elle atteint 94% pour un diagnostic posé entre 2005 et 2010, précise Le Figaro (page 9). Pour le cancer du sein, la survie nette progresse de 80 à 87%. Enfin, pour le cancer colorectal, elle passe de 54 à 63%.

En revanche, les chiffres sont nettement moins encourageants pour le cancer du poumon, le 4e cancer le plus fréquent en France (39.000 nouveaux cas par an). "C'est un cancer qui garde un pronostic effroyable, observe, dans Le Monde, le Dr Jérôme Viguier. "Il n'y a pas à ce jour de traitement optimum de ce cancer. L'amélioration ne passera donc que par la prévention et la réduction du tabagisme", explique François Bourdillon.

C'est sur la base de ces données qu'a été élaborée ces derniers mois entre l'Inca et les assureurs une nouvelle "grille de référence" sur le périmètre du "droit à l'oubli", prévu par la loi de santé pour les anciens malades. La ministre de la Santé devrait dévoiler aujourd'hui une grille évolutive, qui détaillera quels cancers ne donneront plus lieu à une déclaration obligatoire auprès des banques et des sociétés d'assurances.

A lire aussi – Zika : l'urgence d'un vaccin

La ministre de la Santé a estimé hier que la décision de l'OMS d'instaurer l'état d'urgence de portée internationale pour le virus Zika allait "permettre d'accélérer la recherche pour trouver un vaccin". Le laboratoire Sanofi Pasteur a d'ailleurs annoncé hier qu'il se lançait dans la recherche d'un vaccin (Les Echos, page 9). Marisol Touraine a une nouvelle fois recommandé aux femmes enceintes "de ne pas se rendre dans les territoires français ou étrangers touchés par l'épidémie", en rappelant qu'elle touche "la Guyane et la Martinique" et en ajoutant que "des cas ont été repérés en Guadeloupe et à Saint-Martin", rapportent Les Echos.

Dix cas sont confirmés dans sept communes de Guadeloupe et un à Saint-Martin, mais aucune femme enceinte n'est affectée pour le moment. "Nous renforçons, avec les collectivités locales, la lutte antivectoriale pour éradiquer les foyers de moustiques qui sont porteurs de la maladie", a annoncé la ministre de La Santé. "Nous avons un système de soins très organisé, assure de son côté Patrice Richard, directeur général de l'ARS de Guadeloupe. Nous souhaiterions que lors de la remise du livret de grossesse, on remette également un répulsif, une moustiquaire et les conseils pour se protéger. Si la femme enceinte contracte le virus, une échographie par mois sera réalisée pour éviter les cas de microcéphalie."

Par ailleurs, les autorités sanitaires américaines ont confirmé hier un cas de transmission sexuelle du virus Zika par voie sexuelle, au Texas. Une éventualité jugée jusqu'à présent peu probable par les scientifiques, soulignent Les Echos.

 

En bref

Social

  • "Une nouvelle génération émerge, qui donnera un nouveau souffle aux valeurs coopératives." Jean-Louis Bancel, président du Crédit coopératif et de l'Association internationale des banques coopératives, estime que le nombre d'entreprises sociales va augmenter, grâce à une nouvelle génération d'entrepreneurs dynamisés par le numérique. La Croix page 16.
  • "Macron : "J'ai la vision d'un Etat stratège"." Le ministre de l'Economie justifie l'intervention de l'Etat dans le sauvetage d'entreprises en difficultés. Le Figaro-économie page 19.
  • "Unedic : l'Etat met la pression en listant des pistes d'économies." Un rapport du gouvernement souligne que "des efforts raisonnables à court terme" sont nécessaires pour préserver la pérennité de l'assurance chômage. Les Echos page 2.

Santé

  • "Devenir adulte avec une maladie chronique." Préparer la transition des adolescents suivis dans un service de pédiatrie vers un service hospitalier adulte constitue un enjeu sanitaire important pour éviter les ruptures de soins. Le Monde Science & Médecine page 2.

Economie

  • "Les opticiens face au défi des moindres remboursements." Le plafonnement des remboursements des équipements optiques pourrait mettre fin à "l'âge d'or" des opticiens. Les Echos page 18.
  • "Assurance-vie : viser au-delà du fonds en euros." Pour améliorer la performance, le salut passe par de nouvelles générations et une nécessaire diversification. Le Monde Argent & Placements page 5.
John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)