Bronchiolite : l’épidémie est là !

Le nombre de cas de bronchiolite chez les nourrissons de moins de 1 an augmente depuis le début du mois d’octobre, donnant lieu à un début d'épidémie. Quelques règles simples d'hygiène permettent de diminuer les risques de contamination. Mais si votre bébé est enrhumé et respire mal, il faut consulter votre médecin sans tarder.

La bronchiolite est de retour ! Selon l'Institut de veille sanitaire (InVS), le seuil épidémique vient d'être franchi début novembre. La bronchiolite est une maladie des petites bronches, due à un virus très contagieux qui sévit en automne et en hiver : le virus respiratoire syncytial (VRS). Chaque année, ce virus touche 460.000 nourrissons soit 30% des bébés de 1 mois à 2 ans.

Une gêne respiratoire doit alerter les parents

Généralement bénigne, la bronchiolite guérit en cinq à dix jours avec un traitement adapté. Mais il faut cependant faire particulièrement attention lorsqu'elle touche un bébé de moins de 3 mois. Plus rarement, elle entraîne des problèmes respiratoires et une déshydratation qui nécessitent une hospitalisation.

La bronchiolite se manifeste au début par un rhume et une toux suivis d'une gêne respiratoire plus ou moins importante. Autre signe caractéristique : les nourrissons atteints par une bronchiolite perdent en général l'appétit. Si votre bébé présente un ou plusieurs de ces symptômes, il faut rapidement l'emmener consulter votre médecin.

Se laver les mains

Chez l'adulte ou chez les enfants plus âgés, l'infection par le VRS se traduit par un rhume le plus souvent sans gravité. La contamination s'effectue par contact direct. Il est donc indispensable de se laver soigneusement les mains avant de donner des soins à bébé. Les adultes et les enfants enrhumés, ou manifestant des symptômes grippaux, doivent éviter de l'embrasser. Le virus se transmet en effet par la salive, les postillons, les éternuements et la toux. Les mains et les objets souillés par les sécrétions respiratoires, comme les cuillères, peuvent aussi contaminer l'enfant.