croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Attentats : début de l’indemnisation des victimes

"Après le choc des attentats, le temps du deuil est arrivé. Un travail douloureux auquel s'ajoute celui du calcul complexe de l'indemnisation pour les familles endeuillées et les victimes", souligne Le Figaro (page 8). Le Fonds de garantie des victimes du terrorisme (FGTI), qui dispose d'une réserve de 1,2 milliard d'euros, "n'aura aucune difficulté à faire face" à cet afflux de demandes d'indemnisation sans précédent, a assuré vendredi le ministre des Finances, Michel Sapin, rapportent Les Echos (page 6).

Un avis jugé un peu optimiste par la vice-bâtonnière du barreau de Paris, Dominique Attias, chargée de coordonner l'action des avocats au service des victimes et de leur famille. "Le Fonds de garantie va se retrouver noyé sous les dossiers, avec des problématiques très compliquées à gérer. Il n'est pas exclu qu'il se retrouve en difficultés", estime-t-elle dans Le Figaro (page 8).

Les préjudices financiers s'annoncent d'autant plus élevés qu'ils concernent des victimes jeunes, parfois parents d'enfants en bas âge. Dominique Attias conseille aux victimes de se faire épauler dans leurs démarches d'indemnisation, une procédure longue et complexe. Afin de mieux former les avocats concernés, le barreau de Paris a décidé d'organiser des sessions de formation sur l'accompagnement juridique et psychologique des victimes d'attentats. Pour leur part, les associations d'aide aux victimes les appellent à conserver précieusement les justificatifs de prise en charge médicale ou de frais liés aux changements de vie entraînés par les attentats.

Suite aux attentats meurtriers de Paris et de Saint-Denis, le FGTI va traiter "autant de dossiers que depuis sa création" en 1986, soit "environ 4.000", a précisé le ministre, venu saluer vendredi la "mobilisation exceptionnelle" des salariés de cet organisme. Il est financé par une taxe de 3,30 euros sur les contrats d'assurance, qui passera à 4,30 euros à compter du 1er janvier 2016, précisent Les Echos (page 6). Le FGTI indemnise les victimes d'attentats terroristes, qu'il s'agisse de blessés ou d'ayant droit de personnes décédées, par exemple pour faire face à des incapacités de travail ou des dépenses découlant d'un handicap.

"Les premiers virements ont été faits ce matin", a annoncé Michel Sapin. Il s'agit pour le moment de "quelques milliers d'euros" pour répondre à l'urgence financière de certaines familles, explique, dans le quotidien économique, François Werner, directeur général du FGTI.

A lire aussi – L'ESS appelle à lutter contre le changement climatique

Réunis pendant quatre jours à Chamonix, les dirigeants de l'économie sociale et solidaire (ESS) vont appeler à un changement de cap économique pour lutter contre le réchauffement climatique, annonce L'Humanité (page 23), partenaire des Rencontres internationales du Mont-Blanc. "L'économie sociale et solidaire a des atouts à faire valoir pour participer à ce changement de cap", estime Thierry Jeantet, organisateur de ses Rencontres, également auteur de plusieurs ouvrages sur l'économie sociale. Les principes de non-lucrativité, de démocratie "s'adaptent parfaitement aux nouveaux enjeux économiques, sociaux, culturels et environnementaux", poursuit-il.

Quel est l'enjeu de cette initiative ? "Les Rencontres se tiennent juste avant la COP21 pour faire du climat un thème clef. Nous formulerons samedi des propositions à destination des négociateurs étatiques", annonce Thierry Jeantet, dans L'Humanité.

"Un premier pas a été franchi en septembre avec, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, la tenue du groupe pilote international de l'ESS, sous l'impulsion de la France, rappelle-t-il. Il s'agit maintenant de resserrer les liens entre l'ESS et les communes, les collectivités territoriales, de façon à nouer des partenariats plus nombreux."

Brèves

Social

– "Les psys au chevet d'une France sous le choc." Hôpitaux et entreprises ont dû s'organiser pour proposer un soutien à leurs salariés traumatisés. Le Monde de samedi page 8, Libération de samedi pages 10 et 11 et Le Journal du Dimanche page 21.

– "RSI." Les indemnités journalières attribuées aux travailleurs indépendants soumis à un régime réel d'imposition et atteints d'une ALD avec traitement prolongé et thérapeutique particulièrement coûteux devraient être exonérées d'impôt sur le revenu à partir de 2017. La Croix page 18.

– "Les médiateurs familiaux apprennent à gérer les conflits liés au grand âge." La perte d'autonomie et les décisions qui en découlent (placement, aides à domicile, tutelles…) peuvent provoquer de grandes tensions familiales. Les médiateurs familiaux se forment pour aborder ce nouveau défi. La Croix page 10.

Santé

– "Un nouveau test de détection du virus de l'hépatite C." Des chercheurs de l'Université de Californie ont mis au point un test urinaire de dépistage de l'hépatite C, simple et peu coûteux. Le Figaro-santé page 11.

– "Le sport sur ordonnance : ça marche !" "L'activité physique et sportive prescrite par un médecin peut apporter avec bonheur un complément aux traitements traditionnels, voire éviter la prise de certains médicaments", affirme Valérie Fourneyron, ancienne ministre des Sports, dans Le Journal du dimanche page 26.

– "Les porteuses de prothèses mieux informées." Alors que le procès des implants mammaires PIP se poursuit, le ministère de la Santé durcit la réglementation. Le Parisien/Aujourd'hui page 14.

– "Le somnambulisme : un trouble à ne pas prendre à la légère." Les somnambules sévères qui se blessent lors d'une crise ne ressentent souvent aucune douleur. Pendant la journée, ils sont en revanche plus sensibles aux migraines et aux maux de tête. Le Figaro-santé page 11.

Economie

– "Pfizer et Allergan en passe de boucler une fusion géante." L'américain Pfizer finalisait hier le rachat de l'irlandais Allergan. Les Echos page 21.

– "Application mobile : tests tous azimuts à la Maaf." L'assureur a soumis son application à une batterie d'essais ergonomiques et techniques avant de la mettre à disposition des possesseurs d'un smartphone. Les Echos supplément business page 6.

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)