croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Alzheimer : traitement expérimental

Le premier essai d'un nouveau médicament contre la maladie d'Alzheimer s'est révélé prometteur et sans effets toxiques, selon les résultats d'un essai clinique publiés le 1er novembre 2016.

"Alors que l'efficacité des quatre seuls médicaments autorisés sur le marché pour atténuer les symptômes vient d'être réévaluée à la baisse par la Haute Autorité de santé (HAS), le monde médical et les patients sont plus que jamais suspendus aux annonces de nouvelles pistes thérapeutiques", souligne Le Figaro.

Parmi celles-ci, la molécule verubecestat développée par le laboratoire américain Merck. "A l'issue d'une première phase d'essais, elle a montré non seulement une faible toxicité mais aussi une efficacité porteuse d'espoir", note le quotidien.

Cette molécule réduit la présence des protéines toxiques beta-amyloïdes dans le cerveau, dont on pense qu'elles sont responsables de la mort des neurones qui signe la démence, en bloquant l'action d'une enzyme appelée BACE1.

"C'est un mode d'action nouvellement exploré, et la molécule semble être puissante puisqu'elle a réduit la formation de protéines beta-amyloïdes de 90% chez l'animal et d'au moins 60% chez l'homme", explique au Figaro le Pr Bruno Dubois, chef du service des maladies cognitives et comportementales à la Pitié-Salpêtrière, à Paris, dont l'équipe participe à ce projet de recherche.

Publiées dans la revue "Science Translational Medicine", ces conclusions, qui portent sur des études animales et trente-deux patients souffrant de la maladie d'Alzheimer à des stades précoces et modérément avancés, restent à confirmer.

Deux essais incluant 3.000 participants sont déjà en cours. Les résultats sont attendus en juillet 2017.

Actuellement, 900.000 personnes sont atteintes de la maladie d'Alzheimer en France. Elles devraient être plus d'un million d'ici à 2020.

A lire aussi dans la presse

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)