croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Aesio, nouveau poids lourd de la complémentaire santé

Aesio, l'union mutualiste de groupe (UMG) constituée par Adréa, Apréva et Eovi MCD, fera ses premiers pas commerciaux le 1er novembre 2016. Deuxième groupe mutualiste en santé, elle mise sur la couverture des grands groupes et entame une diversification en prévoyance.

Un nouvel acteur mutualiste entrera en scène le 1er novembre prochain, préviennent Les Echos. Son nom : Aesio, un groupe né de l'union d'Adréa, Apréva et Eovi MCD, "trois mutuelles en bonne santé financière", précise son président, Maurice Ronat.

Ainsi, indique le quotidien, cette nouvelle union mutualiste de groupe (UMG) prudentielle, qui fera son démarrage commercial dans une quinzaine de jours, représentera, en santé, plus de 3 millions de personnes protégées, un portefeuille de 40.000 entreprises et un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros.

Chiffre d'affaires qui devrait évoluer et atteindre les 2 milliards d'euros en 2017, avec l'entrée annoncée de l'union Solimut dans cette UMG.

Il se pose ainsi "comme le deuxième groupe mutualiste français en santé derrière le futur géant MGEN-Istya-Harmonie qui doit voir le jour dans les mois à venir", observent Les Echos.

Même si elles ont opté pour une solidarité financière intégrale au sein de l'UMG, chacune des trois mutuelles composant Aesio conservera "sa marque, son identité et sa gouvernance", détaille son directeur général, Emmanuel Roux.

Pour autant, annonce-t-il, "nous aurons une politique de souscription groupe, une politique de performance groupe, un business plan groupe". Avec 1,5 milliard d'euros de fonds propres, le nouvel ensemble, qui affiche une marge de solvabilité de 350%, aura "une très forte capacité d'investissement", souligne Emmanuel Roux.

Pour se développer, Aesio misera à la fois sur le grand collectif (les grandes entreprises), mais aussi sur le courtage et les branches professionnelles.

"Ce doit aussi être un outil pour faire de la prévoyance en direct", ajoute Maurice Ronat, cité par Les Echos, qui précisent que les trois mutuelles réalisent actuellement l'essentiel de leur activité prévoyance via Mutex. Cette diversification est essentielle pour Aesio, qui réalise pour l'heure 90% de son chiffre d'affaires en santé.

"Nous faisons aujourd'hui un petit 10% de notre chiffre d'affaires en prévoyance, L'objectif est d'arriver à 20% en trois ans", espère Maurice Ronat. Aesio prévoit également de se diversifier sur l'assurance IARD (auto, habitation), concluent Les Echos. Un appel d'offres a été lancé "pour trouver un assureur dont il distribuera les produits".

A lire aussi dans la presse

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)