croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Un nouveau président pour la Mutualité Française

Toujours peu de journaux ce matin en raison de la poursuite de la grève dans le secteur de la presse. Seules les versions électroniques de vos quotidiens sont disponibles. Alors qu'Etienne Caniard a été élu hier, à la quasi-unanimité, à la présidence de la Mutualité Française, succédant ainsi à Jean-Pierre Davant, lesechos.fr note que cette candidature a fait "consensus". Comme son prédécesseur, Etienne Caniard est ancien élève de l'Ecole nationale des impôts, note pour sa part latribune.fr.

Le nouveau président "connaît bien la maison, pour en avoir été l'administrateur délégué aux questions de santé et de protection sociale, de 1996 à 2004", rappellent lesechos.fr. Il connaît aussi "par cœur le système de santé à la française", ajoute le quotidien et ses différentes responsabilités lui permettent "de ne pas avoir une vision monolithique du sujet", poursuit Géraldine Vial. La journaliste estime que ses fonctions précédentes ont nourri sa connaissance "des leviers et contraintes du financement de la protection sociale", des "rouages de l'organisation du système de santé et de son évaluation" et du point de vue des patients

Pour lesechos.fr, cette élection est le signe que la FNMF est "à un tournant de son histoire". "Il y aura clairement un changement du rôle de la Fédération au cours des dix années qui viennent", indique le journal, citant des propos d'Etienne Caniard. Pour le nouveau président, "le mouvement a aujourd'hui moins besoin de mettre des outils à disposition [des mutuelles] que de favoriser des logiques coopératives", notamment via la contractualisation avec les professionnels de santé.

Les chantiers à venir sont nombreux. "L'objectif est évidemment de se positionner en amont des échéances de 2012", indiquent lesechos.fr. Le nouveau président de la Mutualité Française "dresse un constat sévère sur le système de santé actuel qu'il juge inadapté", indique latribune.fr. La Mutualité va "prendre place dans le débat sur la dépendance", ajoutent lesechos.fr, car pour Etienne Caniard, "les arbitrages retenus seront déterminants pour l'avenir de la protection sociale".

L'élection d'Etienne Caniard est également annoncée sur europe1.fr, ouestfrance.fr et dans le quotidien régional L'Alsace.

Pourquoi les mutuelles vont augmenter leurs tarifs
Le directeur général de la Mutualité Française, Jean-Martin Cohen Solal, explique sur 20minutes.fr les raisons de l'augmentation des cotisations des mutuelles en 2011. La taxe de 3,5% sur les contrats solidaires et responsables, les nouvelles hausses du ticket modérateur pour certains médicaments ou encore la "hausse tendancielle des dépenses de santé", vont entraîner un accroissement des charges pour les mutuelles de l'ordre "de 7 à 8%". Pour cette raison, "elles vont augmenter leurs prix de 5 à 10% l'année prochaine", poursuit-il.

"Depuis quelques années, le gouvernement ne cesse d'alourdir la facture pour les mutuelles. Mais l'argent ne tombe pas du ciel et les taxes finissent toujours par retomber sur les assurés", déplore le directeur général de la Mutualité Française.

Alerte sur les examens médicaux inutiles à l'hôpital
La Fédération hospitalière de France (FHF) tire la sonnette d'alarme sur les actes inutiles à l'hôpital (Le Figaro, page 23). "Nous pourrions faire mieux au lieu de faire plus", indique le président de la FHF, Jean Leonetti, également cardiologue et député maire UMP d'Antibes. "Nous pourrions avoir une baisse des dépenses de santé d'au moins 10%", évalue-t-il. La FHF "formule une dizaine de propositions pour tenter d'améliorer la situation", poursuit Le Figaro. Parmi elles, figure la suppression du remboursement des examens "qui ne correspondent pas aux préconisations reconnues internationalement".
Milène Leroy