croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Seniors : une journée sous le signe de la santé et du sport

Les premières Rencontres sport santé senior, dédiées aux 55 ans et plus, se sont tenues le 15 novembre au parc André Citroën, à Paris. Plus d’une centaine de personnes ont bravé le froid pour évaluer leur forme physique et s’initier à des sports adaptés, notamment la marche nordique. Une initiative mutualiste soutenue par le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale.

"Je ne connais aucune personne âgée qui soit candidate à la perte d’autonomie", lance Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'Etat aux Solidarités et à la Cohésion sociale. "La prévention du glissement vers la dépendance constitue un défi", estime-t-elle lors d’une conférence de presse organisée le 15 novembre au parc André Citroën, à l’occasion des Rencontres sport santé seniors organisées par la Mutualité Française.

Cette première édition, placée sous le patronage du ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, "permet de montrer comment la Mutualité Française peut agir au quotidien, être un véritable acteur de santé", souligne son président, Etienne Caniard. "Dans un contexte économique difficile et après plusieurs dossiers qui nous ont opposés au gouvernement, je me félicite que nous nous retrouvions autour d’un événement plus fédérateur !"

Marche nordique et tests de forme
Plus d’une centaine d’adultes de tous âges ont participé à cette journée. Activité phare : la marche nordique, un sport particulièrement adapté aux seniors. Non traumatisant, il permet de faire travailler en douceur tout le corps, comme l’atteste Andrée, 66 ans. "Je m’y suis mise il y a déjà quelques années et j’ai bien accroché", raconte-t-elle. "Mes poumons vont de mieux en mieux depuis que j’en fais, alors que j’ai souffert de graves problèmes respiratoires dans le passé."

D’autres personnes ont profité d’un stand destiné à tester, sur plusieurs ateliers, leur souplesse articulaire, leur équilibre, la force de leurs jambes et leur endurance. "Vous êtes excellent sur tous les tests cardio-vasculaires", explique l’une des intervenantes à Nicolas, 71 ans, qui n’y voit rien de surprenant : "Je marche tous les matins et je fais du ski dès que j’en ai l’occasion", confie-t-il. "Je suis venu ici pour découvrir la marche nordique, et j’en ai apprécié le rythme rapide, mais ce test m’a montré que je devrais aussi travailler ma souplesse !"

Prévenir les maladies évitables
"L’activité physique est un puissant levier de prévention de la perte d’autonomie", souligne Etienne Caniard. Il ne s’agit plus seulement de traiter les complications du grand âge une fois qu’elles se manifestent, mais aussi de prévenir des pathologies comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète, la fragilisation des os et des articulations, qui peuvent accélérer le glissement vers la dépendance.

"Les maladies liées à l’âge ne sont pas toutes inéluctables", conclut Etienne Caniard. "Nous sommes fiers de promouvoir de telles actions de prévention des risques en amont." Ces Rencontres présentent aussi l’avantage "de combiner la pratique sportive avec le maintien du lien social", ajoute Marie-Anne Montchamp.

Alexandra Capuano