croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Remaniement

Le remaniement ministériel et la nomination surprise de Frédéric Mitterrand à la Culture font la "une" de la plupart des quotidiens nationaux, exceptions faites de L'Humanité et de La Croix. Pas de changement concernant les ministères de la Santé et des Comptes publics, où respectivement Roselyne Bachelot et Eric Woerth restent à leur poste. A noter toutefois que les attributions de ce dernier sont étendues à la Réforme de l'Etat. Les quotidiens apprécient différemment la portée de ce remaniement. "Le remaniement de Sarkozy surprend par son ampleur", titrent Les Echos, qui soulignent que les changements ont été plus importants que prévus. "Le gouvernement a été profondément remanié", note également Le Parisien/Aujourd'hui (pages 2 et 3), tandis que La Tribune y voit plutôt un "jeu de chaises musicales", qui "conforte les ministres de Bercy". Enfin, fidèle à lui-même, Libération opte pour un titre ironique : "Remaniement : la farce tranquille".

Les ministères clés de la Justice, de l'Intérieur et du Travail changent de titulaires. Brice Hortefeux prend le fauteuil de Michèle Alliot-Marie à l'Intérieur, tandis que cette dernière remplace Rachida Dati à la Justice. C'est l'ex-ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, qui succède à Brice Hortefeux au ministère du Travail et des Affaires sociales, où celui-ci n'aura effectué qu'un bref passage de cinq mois. Rama Yade, ancienne secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme, remplace Bernard Laporte au poste de secrétaire d'Etat chargée des Sports.

"Xavier Darcos : des lycées aux retraites", résument Les Echos (page 2) dans un article consacré à la biographie du nouveau ministre des Affaires sociales. Ce dernier sera en charge de la réforme des retraites, l'année prochaine, avec en perspective la remise en question de l'âge de départ à 60 ans. "Après les lycéens et les enseignants, il pourrait donc avoir à faire face à de longs cortèges de manifestants et devra faire preuve d'un tout autre doigté avec les syndicats", prévient le quotidien économique. Même avertissement de la part du Figaro (page 5), qui prévoit que "le dossier [des retraites] est complexe et ferait perdre son latin à ce prof agrégé de lettres classiques". Autre "chantier sensible", signalé par Le Figaro, celui de la dépendance : "La création d'une 5e branche de la Sécurité sociale, promesse de campagne du candidat Sarkozy, qui bute depuis le début de la crise sur une question de financement, tant les besoins sont immenses."

A propos de Nora Berra, la nouvelle secrétaire d'Etat chargée des Aînés, Libération (page 6) parle d'une "surprise venue de Lyon". Ce médecin, "gaulliste depuis le biberon", était encore une inconnue il y a deux ans. Ce "nouveau visage de la diversité", selon l'expression du Parisien/Aujourd'hui (page 2), a été élu député (UMP) au Parlement européen le 7 juin dernier. Nora Berra a exercé comme généraliste à l'hôpital Edouard Herriot de Lyon, avant de travailler, souvent à l'étranger, pour un laboratoire pharmaceutique. Elle est cofondatrice du club Convergences, dont l'objectif est de populariser la réussite de personnes issues de l'immigration.

Hausse des accidents du travail mortels
Pour la seconde année consécutive, le nombre de morts au travail dans le secteur privé est en augmentation. On a recensé 622 accidents du travail mortels en 2007, contre 537 en 2006, soit une hausse de 16%, selon le dernier bilan annuel publié par le ministère du Travail, cité dans L'Humanité (page 7). Le BTP "demeure un secteur à haut risque", puisqu'il totalise près d'un tiers des décès, alors qu'il n'emploie que 8,6% des salariés du privé. Juste derrière, le secteur des transports a connu 135 accidents mortels en 2007, soit une hausse de 25% par rapport à l'année précédente. Toujours dans le privé, les accidents avec arrêt de travail ont augmenté de 3% environ. Parmi les 52.140 cas de maladies professionnelles reconnus en 2006, près de 80% concernent les troubles musculo-squelettiques (TMS), tandis que 13% sont à attribuer à des affections liées à l'amiante.

John Sutton