croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Protection sociale : Nicolas Sarkozy entend « réinventer » les frontières de la « Sécu »

Nicolas Sarkozy a reçu hier les partenaires sociaux pour leur présenter ses projets en matière de protection sociale. Au cours de cette réunion, le président de la République a fait part de "son ambition de mettre en place en 2009 un 5e risque de protection sociale", destiné à couvrir la dépendance des personnes âgées, note L’Humanité (page 7). Que ce soit dans le domaine de la dépendance ou de la maladie, le chef de l’Etat entend "réinventer" les frontières de la "Sécu", pour reprendre le titre du Figaro (page 20).

"Nous devons réinventer les frontières de la prévoyance individuelle et collective, de la responsabilité individuelle, de la solidarité familiale et de la solidarité nationale", a dit le chef de l’Etat, cité dans La Tribune (page 25). "Sans basculer vers un système privé, l’Elysée veut faire évoluer l’Etat providence, ce qui ouvrira un nouveau marché aux compagnies d’assurances et aux mutuelles, qui l’attendent depuis quinze ans", estime ce quotidien économique.

Selon Les Echos (page 3), le calendrier des réformes est plus ou moins défini. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2009 devrait, en effet, intégrer "le nouvel équilibre, souhaité par l’Elysée, entre ce qui relève de l’assurance maladie et ce qui relève des assurances". Quant à la loi sur l’organisation du système de santé, elle pourrait "attendre septembre, plutôt que fin juin-début juillet pour être soumise au Parlement", croit savoir Le Figaro. En revanche, d’autres chantiers, comme la réforme des affections de longue durée (ALD) et de l’hôpital, devront "être menés à bien d’ici l’été, voire en septembre", poursuit Le Parisien/Aujourd’hui (page 15). Toujours dans le domaine de la santé, L’Humanité (page 7) souligne que la délégation de la CGT a remis au président de la République les 250.000 signatures recueillies par la pétition s’opposant aux franchises médicales.

En ce qui concerne les retraites, le ministre du Travail et celui de la Fonction publique recevront "en mars les partenaires sociaux pour amorcer la réforme", indique La Tribune. A partir de cette rencontre, un projet de loi pourra être déposé au Parlement "d’ici la fin du premier semestre".

Dans l’immédiat, Nicolas Sarkozy a annoncé l’octroi d’une prime de 200 euros aux 600.000 bénéficiaires du minimum vieillesse. Elle constitue "en quelque sorte une avance à valoir sur les revalorisations à venir", a précisé Nicolas Sarkozy. A quelques semaines des municipales, cette "annonce quelque peu électorale" n’a pas d’autre fonction que de "calmer la grogne sur le pouvoir d’achat", juge Libération (page 15).

Les "perles" de la Cour des comptes
La Cour des comptes a rendu public hier son rapport annuel. Le Parisien/Aujourd’hui (page 13) en inventorie quelques "perles" synonymes des "gaspillages, primes injustifiées" et défaillance comptable de l’Etat actionnaire et gestionnaire. A la lecture de ce rapport, Libération (pages 6 et 7) en conclut que l’Etat aurait "des gros problèmes avec l’argent". Il ne montre pas non plus l’exemple, ajoute Le Figaro (page 12). En effet, avec un taux d’emploi des personnes en situation de handicap de 3,55%, la Fonction publique affiche "un retard sensible", car ce taux est de 4,4% dans le privé.

Dans le collimateur des magistrats de la Cour des comptes figurent "quelques abonnés" trop dépensiers, rapporte Libération. "A commencer par le service public de l’emploi, qui n’a pas mis beaucoup d’empressement à préparer la fusion entre l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) et l’Unedic (assurance chômage)." L’administration des impôts est également épinglée. Il en va de même pour les thermes d’Aix-les-Bains. Cet établissement, propriété de l’Etat, n’est pas du tout rentable. Depuis 1860, il en assure l’entretien,et continue encore aujourd’hui à employer 206 fonctionnaires, alors que la fréquentation est en baisse constante.

Frédéric Lavignette