Mut’écho visite les maisons de santé

Soins coordonnés autour du malade, médecine de proximité : les maisons de santé ont de nombreux atouts à faire valoir. Le mensuel Mut’écho fait un état des lieux après la remise au gouvernement d’un rapport sur ces structures qui préfigurent "la médecine de demain".

Impossible aujourd’hui de connaître précisément le nombre de maisons de santé en France ! Selon le rapport remis en janvier au gouvernement sur ce sujet, on compterait fin 2009 environ 160 structures de ce type sur l’ensemble du territoire. Elles regroupent essentiellement des médecins généralistes, des infirmières et des kinésithérapeutes, mais aussi des orthophonistes, des diététiciens ou des assistantes sociales.

Dans son numéro de mars, le mensuel mutualiste Mut’écho propose à ses lecteurs un état des lieux des maisons de santé, sous le titre : "Qualité à tous les étages". Guide de la visite : le Pr Guy Vallancien, chirurgien à l’Institut mutualiste Montsouris (IMM), à Paris, et coauteur du rapport rendu à la ministre de la Santé, à la secrétaire d’Etat à la Politique de la ville, et au ministre de l’Espace rural.

Pour Guy Vallancien, le principal avantage des maisons de santé est "de faire travailler ensemble des professionnels de santé sous un même toit" : "C’est la clé d’une meilleure qualité des soins ! ", souligne-t-il dans un entretien au magazine.

Cette organisation doit faciliter l’utilisation du dossier médical partagé (DMP). Elle facilitera également d’autres formes de rémunération du médecin que le paiement à la consultation : sous la forme de forfaits pour le suivi des malades chroniques, par exemple.

A l’heure de la désertification médicale, ajoute ce spécialiste, "avoir un médecin dans chaque petit village n’est plus possible". Les maisons de santé représentent donc l’avenir en proposant "une offre de soins globale et de relative proximité".

250 maisons de santé supplémentaires d’ici 2013
Les pouvoirs publics ne s’y trompent pas : en clôturant le 9 février les assises de la ruralité, à Morée (Loir-et-Cher), Nicolas Sarkozy a annoncé un plan triennal de création de maisons de santé pluridisciplinaires : "L’Etat et l’assurance maladie participeront au financement de 250 maisons de santé en trois ans", a-t-il ainsi indiqué.

Pour le président de la République, "on peut beaucoup mieux expliquer à nos compatriotes des territoires ruraux qu’il faut fermer tel établissement dangereux sanitairement si, dans le même temps, on les aide à ouvrir une maison de santé".

Le rapport sur le bilan et le déploiement des maisons de santé propose une série de mesures pour rénover la médecine de proximité. Parmi les recommandations les plus symboliques : la création d’un statut juridique spécifique et le lancement d’une marque "Maisons de santé".

Pascal Lelièvre