croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Médicaments génériques : le mensuel « Mut’écho » prépare les européennes

Dans la perspective des élections européennes de juin, la Mutualité française appelle l’Union à une autre politique du médicament. La santé publique doit primer sur les intérêts des industriels, fait-elle valoir. Illustration avec les médicaments génériques, à la "une" du dernier numéro de "Mut’écho".

Il faudra attendre cet été - soit après le renouvellement des eurodéputés - pour connaître les conclusions définitives de la Commission européenne sur le développement des médicaments génériques. C’est en janvier 2008 que la commissaire européenne chargée de la Concurrence, la Néerlandaise Neelie Kroes, a ouvert cette enquête. Objectif : examiner les procédés utilisés par les fabricants de médicaments princeps pour bloquer ou retarder l’arrivée de leurs génériques.

L’Europe reconnaîtra-t-elle clairement le caractère anticoncurrentiel de certaines pratiques et engagera-t-elle des procédures à l’encontre des firmes concernées ? Il est encore trop tôt pour l’affirmer. Mais le rapport préliminaire de la Commission, rendu public en novembre 2008, laisse peu de doute sur l’existence d’une véritable stratégie d’entrave aux médicaments génériques.

Mémorandum mutualiste
Mut’écho consacre la "une" de son dernier numéro à ce dossier, avec un titre en forme de manifeste : "Pour une Europe des génériques." A l’approche des élections européennes de juin, le mensuel mutualiste rappelle les enjeux économiques de l’investigation menée par la Commission : une réduction des délais de commercialisation des génériques permettrait une économie supplémentaire de l’ordre de 5% sur les spécialités princeps.

Mut’écho relaie également les propositions faites par la Mutualité française dans le cadre de la consultation publique lancée par la Commission : améliorer la transparence sur les brevets des médicaments, instaurer des sanctions contre les procédures juridiques abusives et inciter les médecins à prescrire des génériques.

Le mouvement mutualiste va également diffuser un mémorandum auprès des candidats aux élections européennes. Les mutuelles y plaident notamment pour une "autre politique européenne du médicament", qui place la santé publique au premier rang des priorités, derrière les intérêts des industriels…

Pascal Lelièvre