croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Les déserts médicaux

Dernière ligne droite concernant les négociations entre l’assurance maladie et les syndicats de médecins. Une réunion se tient aujourd’hui avec au programme "un des points durs" des discussions : une meilleure répartition des médecins alors que progressent les déserts médicaux, indique La Tribune (page 5).

Selon le quotidien économique, "le ministère de la Santé serait favorable à la création d’une pénalité financière pour les médecins installés en zones surdotées qui refuseraient d’exercer des missions dites de service public (travailler ponctuellement dans des zones déficitaires en médecins, pour la médecine du travail ou la médecine scolaire, contribuer à la permanence des soins en effectuant des gardes…)". Qu’ils soient débutants ou plus âgés dans le métier, tous les médecins seraient concernés par cette contrainte. Elle ne devrait d’ailleurs pas être "trop élevée dans un premier temps".

Le ministère de la Santé souhaite négocier cette disposition avec les représentants de la profession. "Toute la difficulté sera donc de convaincre les syndicats de médecins", souligne La Tribune. "Si nous ne faisons pas assez d’efforts pour rassurer les élus locaux, le législateur sera fondé à prendre des dispositions", estime le président de MG France, Martial Olivier Koehret. De son côté, la CSMF refuse "de toucher à la liberté d’installation et de pénaliser les médecins déjà installés".

Frédéric Lavignette