croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

L’acné

Le remboursement de certains traitements pour l'acné passe de 35% à 15%. Mais votre médecin peut vous prescrire d'autres médicaments plus adaptés pour traiter cette affection de la peau.

L’acné est une affection fréquente de la peau qui évolue par poussées. Elle touche généralement les adolescents (70%) mais aussi les jeunes adultes, principalement des femmes. Le visage mais aussi le dos, le cou et la partie inférieure du thorax peuvent être atteints. Souvent bénigne, l'acné peut nécessiter des traitements spécifiques, parfois longs et contraignants.

Deux types de lésions
Les lésions provoquées par l’acné peuvent laisser des cicatrices plus ou moins définitives. Il s'agit de :
- lésions rétentionnelles qui restent superficielles. Leur nom est dû au fait qu'elles retiennent dans les pores de la peau les points noirs (comédons ouverts) et les points blancs (comédons fermés aussi appelés microkystes),
- lésions inflammatoires superficielles, voire plus profondes. On peut citer les papules (élément rouge légèrement en relief, parfois sensible), les pustules (évolution de papules avec présence de pus blanc jaunâtre) qui restent superficielles et les nodules, plus profonds.

Les autres solutions
Le taux de remboursement de certains traitements contre l’acné est dorénavant fixé à 15%. Il s’agit d’anti-acnéiques par voie locale. Mais d'autres solutions thérapeutiques sont préconisées par la Haute Autorité de santé (HAS) pour s'en passer.

Des soins d’hygiène adaptés. La prise en charge de l'acné dépend essentiellement du type d’acné et de son intensité. Mais dans tous les cas, des soins d'hygiène sont recommandés :
- une toilette quotidienne doit être effectuée avec des gels ou des pains dermatologiques sans savon. Il faut éviter l’utilisation de produits à base d’alcool ou antiseptiques qui sont inefficaces et qui peuvent provoquer des irritations,
- l’application d’une crème hydratante adaptée à une peau acnéique permet d’améliorer la tolérance aux traitements,
- l’utilisation de produits de maquillage spécifiques des peaux acnéiques est possible pour dissimuler les lésions,
- l’application de produits de protection solaire en cas d’exposition est indispensable. Ils permettent d'éviter une possible coloration des cicatrices et de prévenir la phototoxicité de certains médicaments traitant l’acné.

A noter : il ne faut pas manipuler les lésions car elles peuvent s’infecter.

Les autres traitements. Le médecin a la possibilité de prescrire d'autres traitements adaptés aux différentes formes d’acné. D’une manière générale, un traitement anti-acnéique est relativement long avec une alternance entre les traitements "d’attaque" et "d’entretien".
- Pour les formes rétentionnelles (légères à modérées). Le traitement est surtout symptomatique. Il a pour but de réduire le nombre et l’intensité des lésions. Pour les acnés minimes (légères) à modérées, il s’agit le plus souvent de traitements à base de peroxyde de benzoyle ou de rétinoïdes topiques (classe de médicaments dérivés de la vitamine A) comprenant notamment l’adapalène, la trétinoïne et l’isotrétinoïne) Ils permettent de prévenir et de réduire les lésions rétentionnelles dues à l'acné. Les topiques correspondent à des médicaments qui agissent à l'endroit où ils sont appliqués. Ils se présentent donc sous forme de crème ou de gel pour application locale. Ces traitements peuvent être remboursables à 35% par l’assurance maladie obligatoire ou non en fonction des différentes présentations commerciales existantes.

A noter, dans certains cas d’acné légère à modérée, il est possible de recourir à l’hormonothérapie (association d’oestroprogestatifs chez la femme en âge de procréer).

- Pour les formes inflammatoires. Le traitement repose généralement sur des antibiotiques par voie orale de la famille des cyclines (doxycycline, minocycline, lymécycline, métacycline) ou des macrolides (erythromycine, josamycine, roxithromycine) pris en charge à 65% par l’assurance maladie obligatoire. Dans certains cas, ils peuvent être associés aux traitements topiques.
- Pour les formes sévères. Dans l’acné nodulaire et les autres formes sévères, le traitement repose sur la prescription d’isotrétinoïne (remboursable à 65%) en cas d’échec d’un traitement combinant des antibiotiques et des topiques conduit pendant trois mois. En raison du risque de malformations du fœtus lié à la prise de ce médicament, un moyen de contraception efficace est obligatoire durant ce traitement.

Liste des médicaments dont le taux de remboursement est passé à 15%

Anti-acnéiques par voie locale

ERYTHROMYCINE (DCI)
ERYACNE 4%, 1 flacon stilligoutte de 100 ml, solution pour application locale, (laboratoires GALDERMA)
ERYACNE 4%, 1 flacon stilligoutte de 30 ml, solution pour application locale, (laboratoires GALDERMA)
ERYFLUID, 1 flacon de 100 ml, lotion, (laboratoires PIERRE FABRE DERMATOLOGIE)
ERYFLUID, 1 flacon de 30 ml, lotion, (laboratoires PIERRE FABRE DERMATOLOGIE)
ERYTHROGEL 4%, 1 tube de 30 g, gel pour application locale, (laboratoires BAILLEUL-BIORGA)
ERYTHROMYCINE BAILLEUL 4%, 1 flacon de 100 ml, solution pour application cutanée, (laboratoires BAILLEUL-BIORGA)
STIMYCINE 2,09%, 1 flacon de 100 ml avec applicateur, solution pour application locale, (laboratoires STIEFEL)