Grippe porcine : le virus s’étend

"L'inquiétude grandit dans le monde", titre Le Figaro à la "une". Après avoir observé que "le virus s'étend (...) sans aucun signe de ralentissement", l'Organisation mondiale de la santé a décidé hier soir de relever au niveau 5 son degré d'alerte, l'avant-dernier stade avant la déclaration de l'état de pandémie, qu'elle juge "imminente". Au Texas, un petit Mexicain de 2 ans est décédé du virus H1N1. C'est le premier décès confirmé aux Etats-Unis. En Californie, malgré onze cas avérés de grippe porcine, les contrôles n'ont pas été renforcés, observe Libération (page 8).

De nombreux pays vérifient actuellement des dizaines de cas suspects sur des voyageurs de retour du Mexique ou des Etats-Unis. Deux Français sont probablement touchés par le virus mexicain, selon Le Figaro (page 6). Françoise Weber, directrice de l'Institut de veille sanitaire (InVs), a précisé qu'il s'agit d'un homme et d'une femme d'une trentaine d'années, qui présentent tous deux des syndromes grippaux "relativement discrets", rapporte Libération. Les virus de type A, dont ils sont atteints, "n'appartiennent à aucun type connu". Leur état de santé n'est pas préoccupant.

Malgré l'absence de recommandations de l'OMS concernant les transports aériens, le gouvernement français va demander à l'Union européenne de suspendre les vols à destination du Mexique. Une proposition qui sera discutée aujourd'hui à Bruxelles, lors de la réunion des ministres européens de la Santé.

"Si on arrêtait de voyager, l'épidémie cesserait", justifie dans Le Parisien/Aujourd'hui (page 2) François Bricaire, spécialiste des maladies infectieuses. "Pour la première fois, il faudra faire avec des mesures de restriction des déplacements et de protection. Cela ne s'est jamais vu dans l'histoire", déclare-t-il.

Quel risque courons-nous ? Comment combattre le virus ?, interroge Le Nouvel Observateur (page 76), qui fournit des réponses en sept points. La France dispose de 33 millions de doses d'antiviral Tamiflu, rappelle Didier Houssin, directeur général de la Santé. "Mais, pour qu'il reste efficace, il ne faudrait pas que le virus porcin se recombine avec l'une des souches dominantes de la grippe humaine saisonnière résistante au Tamiflu®", avertit, dans Le Point (page 64), le virologue Jean-Claude Manuguerra, qui dirige le comité de suivi du plan grippe. Il n'existe aucun vaccin efficace contre la nouvelle souche H1N1, souligne Le Nouvel Observateur.

Quels sont les traitements disponibles ? Pourra-t-on opposer un vaccin à ce virus ? Le Monde (page 4) pose les mêmes questions et reconnaît que, dans l'état actuel des connaissances, les scientifiques n'ont pas toutes les réponses…

Cliniques-Hôpitaux : la convergence des tarifs reportée
Le gouvernement proposera, lors de la prochaine loi de financement de la Sécurité sociale, de reporter de 2012 à 2018 la convergence des tarifs facturés par les hôpitaux et les cliniques privées à l'assurance maladie dans le cadre de la tarification à l'activité (T2A). Ce principe est contesté par la communauté hospitalière publique. "Autrement dit, tout est reporté aux calendes grecques", confie un proche du dossier au quotidien Les Echos (page 2). La Fédération hospitalière de France (FHF), qui fédère les responsables des hôpitaux publics, a "salué" cette décision. En revanche, la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) s'"insurge" contre ce "renoncement". "C'est tout simplement inacceptable, c'est une trahison", réagit son délégué général, Philippe Burnel. "C'est un nouveau geste en faveur de l'hôpital, en pleine période de mobilisation contre la loi Bachelot", analyse le quotidien économique.

John Sutton