Déficits sensoriels : des prestations informatiques à domicile

A Angers, un pôle mutualiste dédié à la déficience sensorielle propose l’intervention à domicile d’un informaticien spécialisé. Nom du service : "Accès cité informatique". Le technicien adapte le matériel aux besoins de la personne malvoyante ou malentendante et la forme à son utilisation.

Communiquer avec ses proches, lire la presse, effectuer des achats, préparer un déplacement, se former ou se cultiver, télécharger des fichiers : l’éventail des usages de l’informatique et de l’Internet est large. Moyennant l’installation d’outils spécifiques et leur apprentissage, toutes ces opérations sont accessibles aux personnes déficientes sensorielles. Mais encore faut-il avoir connaissance des technologies disponibles et savoir s’en servir !

La Mutualité Française Anjou-Mayenne Ssam (services de soins et d’accompagnement mutualistes) propose l’intervention à domicile d’un informaticien spécialisé pour conseiller, installer, former les personnes malvoyantes ou malentendantes. Ce service est dénommé "Accès cité informatique".

Basé à Angers (Maine-et-Loire), Sébastien Lardeux, informaticien pour Accès cité informatique, se déplace jusqu’à Angoulême (Charente), Châteauroux (Indre) ou Chartres (Eure-et-Loir) pour ses interventions. Preuve que cette prestation est peu développée sur le territoire. "Des demandes me parviennent de régions plus éloignées, et même de Paris !", s’étonne-t-il.

Une veille sur les outils adaptés

Créée en 2006 par le pôle déficience sensorielle de la Mutualité Française Anjou-Mayenne Ssam, Accès cité informatique est l’une des prestations proposées dans le cadre d’un service plus vaste appelé Accès cité. Elle est financée par les demandeurs, et soutenue par les avantages fiscaux prévus par la loi dans le cadre des services à la personne. Les utilisateurs bénéficient ainsi d’un crédit d’impôt ou d’une déduction fiscale, selon leur situation.

Ce dispositif est accessible à toute personne, sans limite d’âge ni de reconnaissance du handicap : "Nous facturons à l’heure, ou pour un forfait d’heures, avec une part de déplacement, le cas échéant", précise Sébastien Lardeux. Cet informaticien effectue une veille constante sur les outils informatiques susceptibles de convenir aux personnes déficientes sensorielles, notamment les logiciels gratuits ou le matériel disponible. Toutefois, la plus grande part de son temps est dédiée à la formation.

Des prestations personnalisées

La construction des séances dépend des connaissances initiales de l’usager et de ses besoins, explique Sébastien Lardeux. Sa fatigabilité, ses ambitions et ses capacités d’apprentissage entrent également en ligne de compte. "Ces prestations sont totalement personnalisées", indique-t-il.

La première séance est consacrée à l’analyse des besoins du demandeur et à la réalisation d’un état des lieux de son équipement. A l’issue de cette rencontre initiale, cet informaticien propose un devis et, après accord, effectue la commande, la préparation, la livraison, l’installation et la mise en service. Accès cité informatique propose également la maintenance des logiciels.

"Je travaille surtout auprès de personnes malvoyantes, poursuit-il. Depuis deux ans, beaucoup de nouveaux programmes sont apparus pour ce public. A titre d’exemple, il existe aujourd’hui des logiciels très appréciés qui permettent d’accéder à la presse ou encore à des radios du monde entier." D’autres logiciels permettent de "surfer" plus aisément sur un moteur de recherche tel que Google®.

Autres outils spécifiques : des aides techniques comme des baladeurs permettent de télécharger des textes, de les transcrire avec une synthèse vocale et, en les transformant dans un format de fichier type "MP3", de les installer sur le baladeur pour les écouter même en dehors de son domicile.

A noter : les compétences développées par Sébastien Lardeux au sein de Accès cité informatique sont également mises à profit pour développer l’accessibilité de sites Internet. "Je viens de faire un audit pour diagnostiquer l’accessibilité de plusieurs sites publics en vue de préparer leur amélioration", indique-t-il. Il a ainsi audité les sites Internet de la préfecture et du centre hospitalier universitaire (CHU) d’Angers, ainsi que celui de la maison départementale du handicap (MDPH) du Maine-et-Loire.

Rendre la ville accessible à tous

Le pôle déficience sensorielle de la Mutualité Française Anjou-Mayenne Ssam (services de soins et d’accompagnement mutualistes) a créé en 2006 un service destiné à améliorer l’accessibilité à la ville pour tous. Baptisé "Accès cité accessibilité", il comprend une équipe de professionnels spécialisés dans la déficience auditive et visuelle. Ces derniers peuvent mettre en place des actions de formation ou de sensibilisation du public à la déficience visuelle et auditive. Ils proposent également d’installer des repères visuels et auditifs, une signalétique adaptée ou des aides à la communication pour les personnes malentendantes. Ils peuvent enfin réaliser des documents en braille ou en caractères agrandis.

Consulter le site Internet Pôle déficience sensorielle de la Mutualité Française Anjou-Mayenne Ssam

Milène Leroy

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)