croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Déficit de la Sécu : le record devrait être battu en 2009

Selon les prévisions du gouvernement, le régime général de la Sécurité sociale devrait battre un record en 2009. Celui du déficit... Cette année, la "Sécu" devrait enregistrer un solde négatif de 17 à 18 milliards d'euros, estiment Les Echos (page 3). Concernant 2008, les comptes sont tout aussi inquiétants, poursuit le quotidien. Le déficit du régime général devrait en effet atteindre les 11 milliards d'euros. "C'est presque 2 milliards de plus que ce qui était prévu en décembre (9,3 milliards)."

A priori, les dépenses ne seraient pas la cause de cette augmentation du déficit. Elles sont même plutôt conformes aux prévisions. Les recettes, en revanche, ont souffert du ralentissement de la masse salariale : avec l'effondrement brutal de l'emploi, les cotisations sociales ont été fortement affectées.

Conséquence de cette situation : "l'autorisation de découvert de la Sécurité sociale va être sensiblement relevée", avertissent Les Echos. Afin de faire face au déficit exponentiel des comptes sociaux, le gouvernement va devoir augmenter le plafond de cette autorisation de découvert. Initialement prévu à 18,9 milliards d'euros pour cette année, ce seuil ne suffira pas à satisfaire les besoins de trésorerie de l'Acoss, la banque du régime général des salariés du privé. Même si son ampleur n'est pas encore déterminée avec certitude, ce relèvement devrait faire l'objet d'un décret "d'ici à cet été", annonce-t-on au sein du gouvernement.

Les atouts du vieillissement de la population
Les plus de 60 ans représentent actuellement un habitant sur cinq. En 2050, ils seront près d'un sur trois. A cet horizon, explique Le Figaro (page 10), "on comptera moins d'un actif pour un retraité". Selon plusieurs études, l'allongement de la durée de vie (plus 3 mois chaque année) devrait provoquer une métamorphose du territoire. Les seniors sont déjà responsables de certains changements territoriaux, notent les chercheurs. Chez les retraités, en effet, la mobilité est plutôt fréquente. "Si la plupart d'entre eux continuent à vivre là où ils ont toujours habité, un Parisien sur quatre et un citadin de province sur huit prennent la clé des champs après avoir quitté leur emploi", raconte Le Figaro.

Généralement, les plus de 60 ans effectuent un retour aux sources en renouant avec leurs racines ou en s'installant sur d'anciens lieux de villégiatures. Certains territoires du centre de la France sont particulièrement prisés, tout comme le Sud, le long de la côte Atlantique et dans le bas des Alpes. Disposant de revenus souvent confortables, les seniors sont "consommateurs de services et de biens, ils font travailler les entreprises de bâtiment, les restaurants et les commerces". De surcroît, avec l'inévitable évolution de la dépendance, les seniors pourraient "contribuer à créer, d'ici à 2015, à l'emploi de 300.000 personnes dans les métiers d'employés de maison et d'aide à domicile", estiment les chercheurs.

Frédéric Lavignette