Accidents domestiques : grande cause nationale ?

"Le fléau oublié des accidents domestiques", titre en "une" Le Parisien/Au­jourd'hui. "Chutes, intoxications, brûlures… chaque année, 19.000 personnes perdent la vie chez elles", souligne le quotidien. Chaque jour, 1.200 personnes sont victimes d'un accident de la vie courante. Pour tenter d'enrayer la "3e cause de mortalité en France", derrière le cancer et les maladies cardiovasculaires, le Collectif interassociatif de lutte contre les accidents de la vie courante (Clac) va demander au Premier ministre de déclarer leur prévention, grande cause nationale en 2013. Un débat est organisé sur ce thème, demain à Paris, en présence de Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à la Dépendance.

Quel est l'intérêt d'obtenir ce label ? Les grandes causes nationales bénéficient d'une large campagne d'information sur les antennes radios et les chaînes de télévision. Qui sont les personnes les plus touchées ? "Les enfants ont souvent les accidents les plus graves", suivis "des personnes âgées", témoigne, dans Le Parisien/Aujourd'hui (page 2), Patrick Pelloux, médecin urgentiste.

"Comment adapter son logement pour éviter les accidents ?" "En plaçant des détecteurs de fumée, on évitera sûrement de nombreux décès, estime Patrick Pelloux. Ensuite, si les bouchons des produits d'entretien sont aujourd'hui adaptés, il faut aller plus loin et les ranger hors de la portée des enfants. Idem pour les cache-prises à installer et les fenêtres à fermer pour éviter les chutes."

John Sutton