Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

La Mutualité Française lance les Etats généraux de la santé visuelle

Accès aux professionnels, diminution du reste à charge, qualité des équipements pour tous y compris les plus fragiles : La Mutualité Française lance les premiers Etats généraux de la santé visuelle, qui se tiendront en décembre 2015.

Au moment où plus de 60% des Français connaissent des problèmes de vision, la Mutualité Française lance les premiers Etats généraux de la santé visuelle, qui se tiendront en décembre 2015, pour ouvrir un débat public avec l’ensemble des acteurs du secteur.

Comme l’a annoncé Etienne Caniard lors du Congrès de la Mutualité Française à Nantes, cet événement sera l’occasion de réunir opticiens, ophtalmologues, optométristes, associations de patients, industriels, complémentaires santé, réseaux de soins…, afin de proposer des solutions pour améliorer le parcours de santé visuelle : accès aux professionnels dans les meilleurs délais, diminution du reste à charge des patients et équipements de qualité pour tous, y compris les plus fragiles (personnes âgées dépendantes, personnes en situation de handicap, précaires...).

Un comité scientifique accompagnera ces travaux au cours desquels une étude économique sectorielle sera présentée ainsi qu’un état des lieux sur cet enjeu de santé publique.

Aujourd’hui, les complémentaires santé sont le financeur principal des soins optiques (avec 72% de prise en charge), l’Assurance maladie n’en remboursant plus que 5%. Au-delà du remboursement, la Mutualité Française intervient à plusieurs niveaux de la filière de la santé visuelle, ce qui la conduit à se mobiliser pour en améliorer l’organisation.

À propos de la Mutualité Française

Présidée par Etienne Caniard, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, soit 426 mutuelles. Six Français sur dix sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.

Les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale. Ce sont des sociétés de personnes à but non lucratif : elles ne versent pas de dividendes. Régies par le code la Mutualité, elles ne pratiquent pas la sélection des risques.

Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers près de 2 500 services de soins et d’accompagnement mutualistes : établissements hospitaliers, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc. Pour accompagner leurs adhérents tout au long de leur vie, elles mettent à leur disposition Priorité Santé Mutualiste, le service d’information, d’aide à l’orientation et de soutien sur des questions de santé.

La Mutualité Française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales et ses services de soins et d’accompagnement.