Soléad : un groupe mutualiste qui protège près de 3,8 millions de personnes

Créée par Adréa mutuelle et Solimut, l'union de groupe mutualiste (UGM) Soléad compte deux nouveaux membres : Apréva mutuelle et Eovi-MCD mutuelle. Leur ambition commune : créer un groupe prudentiel d'ici l'été 2016.

L'union de groupe mutualiste (UGM) Soléad, créée en juillet 2013 par Adréa mutuelle et Solimut, a accueilli le 9 septembre deux nouveaux membres : Apréva mutuelle et Eovi-MCD mutuelle. Soléad, qui couvre l'ensemble du territoire grâce à un maillage de proximité, représente désormais près de 3,8 millions de personnes protégées et plus de 2 milliards d'euros de cotisations.

"Nous avons des visions que nous pouvons partager, la volonté de faire ensemble dans un environnement qui bouge (Solvabilité 2, Ani…)", a indiqué à cette occasion Denis Philippe, président de Soléad. "Le substrat de notre projet, c'est notre capacité à mutualiser. Faire mieux ensemble ce que nous faisions isolément ou faire des choses qui auraient été inaccessibles si nous avions suivi la trajectoire de chacune de nos mu­tuelles", a ajouté Patrick Brothier, président d'Adréa mutuelle.

Modifications juridiques

"C'est une première étape qui précède une nouvelle étape : la création d'une union mutualiste de groupe (UMG) prudentielle, qui devrait être opérationnelle à l'été 2016. Notre objectif est que Solimut nous rejoigne", a déclaré Maurice Ronat, président d'Eovi-MCD mutuelle.

Pour préparer cette échéance, Solimut a d'ores et déjà entamé un travail de réorganisation. "Nous sommes actuellement dans un processus de fusion des deux plus grosses mutuelles de l'UMG Solimut, c'est-à-dire de la Mutuelle de France Plus et de la Mutuelle de France Prévoyance qui deviendront Solimut mutuelle", a expliqué Serge Jacquet, président de Solimut.

"Dans un deuxième temps, Solimut mu­tuelle aura à se constituer mutuelle tête de groupe pour affilier les huit autres mutuelles. C'est cette nouvelle forme juridique qui nous permettra d'intégrer la future UMG", a-t-il poursuivi. Concrè­tement, c'est en tant que mutuelle tête de groupe et non plus UMG que Solimut intégrera l'UMG commune aux quatre membres.

Si l'ambition affichée est de mettre en œuvre l'UMG prudentielle d'ici juillet 2016, son nom de marque devrait être connu dès la fin 2015. Aux côtés de cette structure impliquant une solidarité financière, l'UGM Soléad subsistera pour "des mutuelles qui voudraient trouver des moyens dont elles ne disposent pas, sans pour autant intégrer une UMG beaucoup plus structurante, a précisé Alain Tison, président d'Apréva mutuelle. Ce sont deux outils complémentaires."

Paula Ferreira

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)