Seuls les robots n’ont pas besoin de mutuelles !

Affirmer leur utilité, réexpliquer leur rôle : les mutuelles prennent la parole dans une nouvelle campagne de communication qui a débuté le 1er décembre. Deux visuels incisifs démontrent, au besoin par l’absurde, qu’elles sont aujourd’hui indispensables pour accéder aux soins. Ils seront diffusés dans la presse quotidienne nationale et régionale ainsi que sur Internet.

"On peut vivre sans les mutuelles. Il suffit de n’être jamais malade". Cette preuve par l’absurde de l’utilité des mutuelles donne le ton de la nouvelle campagne de communication orchestrée par la Mutualité Française à partir du 1er décembre.

S’appuyant sur l’image d’un petit robot, par définition peu concerné par la maladie, le premier visuel de cette campagne rappelle qu’un Français sur trois a dû renoncer à des soins l’an dernier car, "sans mutuelle, la santé devient hors de prix". Parce qu’elle prend en charge parfois jusqu’à 46% des soins courants non remboursables, "une mutuelle, c’est utile", poursuit l’annonce presse, qui fait toucher du doigt l’importance d’une mutuelle en tentant de se figurer son absence.

En offrant des soins de proximité à travers leurs 2.500 établissements et services, les organismes mutualistes contribuent à l’accès à la santé partout en France. Une mutuelle, c’est donc aussi très "concret", insiste le message.

Presse et sites d’information

Utiles, indispensables, les mutuelles le sont particulièrement dans le domaine de l’optique, en prenant en charge la quasi-totalité des frais d’optique remboursables. "Vivre sans les mutuelles, ne serait-ce pas une solution à courte vue ?", interroge le second visuel du dispositif, qui fait aussi le choix de l’absurde en affichant une fort peu fonctionnelle demi-paire de lunettes.

Après un premier passage le 1er décembre dans le Journal du dimanche, la campagne figurera dans deux autres titres de la presse nationale (Le Parisien/Aujourd’hui-en-France, Les Echos), mais aussi dans la presse quotidienne régionale. Elle comporte également un volet web via l’insertion de bannières sur les principaux sites d’informations générales et de relais d’opinion (lemonde.fr, lexpress.fr, rue89.com, huffingtonpost.fr, nouvelobs.fr…).

Sabine Dreyfus

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)